Se connecter avec nous

Economie

Gabon: la FEG se dote d’un institut de remise à niveau des administrateurs d’entreprises

Publié

sur

La Fédération des entreprises du Gabon (FEG) que préside Henri Claude OYIMA, vient de se doter d’un établissement de formation et de recyclage des administrateurs ayant la lourde charge de diriger une ou des entreprises. Le lancement officiel des activités dudit établissement dénommé Institut Gabonais des Administrateurs (IGA), cette structure a eu lieu mardi 9 mai 2023. Conditions d’adhésion: remplir une fiche d’adhésion et payer une cotisation de 1.000.000 de FCFA par an. Les frais d’adhésion donnent accès à un site internet, un réseau administrateurs, des formations et un certificat qui permettra une nomination au poste d’administration. Dixit Henri Claude OYIMA, «l’IGA est un organe qui permet de renforcer les capacités de ceux qui sont appelés à gouverner les entreprises». L’IGA aura, de fait, l’impératif de «renforcer périodiquement les compétences des organes de gouvernance chargés de l’application de la stratégie de l’entreprise et de garantir une gouvernance et une performance durable des entreprises gabonaises».

MEZ

Lire aussi  Gabon: H-C OYIMA persuadé de la réussite d’une gouvernance privée à la CNSS & CNAMGS

Economie

Airtel Africa et Cisco révolutionnent la connectivité sécurisée pour les entreprises en Afrique avec une offre de Network-as-a-Service

Publié

sur

Barcelone, le 27 février 2024, Airtel Africa, l’un des principaux fournisseurs de services de télécommunications, annonce aujourd’hui une expansion révolutionnaire de son portefeuille de services en collaboration avec Cisco. Le partenariat stratégique a pour objectif de permettre aux entreprises de se lancer en toute fluidité dans leur parcours de transformation numérique en proposant des solutions de Network-as-a-Service (NaaS) sur diverses plateformes de services.

Banner

Dans le paysage numérique en évolution rapide d’aujourd’hui, Airtel Africa reconnaît le besoin croissant pour les entreprises d’accélérer leurs opérations sans avoir à gérer, en plus, la construction ou la gestion d’une infrastructure de réseau. Les offres de NaaS comprennent une gamme de services tels que des solutions améliorées de sécurité, de surveillance, de connectivité et de cloud, le tout fourni via une plate-forme cloud sécurisée.

Un Network-as-a-Service (NaaS) représente un changement de paradigme dans la façon dont les organisations consomment l’infrastructure de réseau, permettant aux utilisateurs d’exploiter efficacement les réseaux sans avoir besoin de posséder, de construire ou d’entretenir une infrastructure physique. Cette approche innovante élimine les défis associés aux modèles de réseaux traditionnels, notamment les dépenses d’investissement, la fourniture manuelle de services et les longs processus de résolution des problèmes. 

Les offres de NaaS d’Airtel Africa, optimisées par les plates-formes cloud de pointe Catalyst et Meraki de Cisco, promettent de révolutionner la connectivité pour les entreprises de toutes tailles. Les solutions sont conçues pour remplacer les VPN centrés sur le matériel, les répartiteurs de charge, les dispositifs de pare-feu et les connexions MPLS (Multiprotocol Label Switching). Avec la flexibilité d’augmenter ou de réduire, en fonction de la demande, le déploiement rapide des services et la réduction des coûts de matériel, Airtel Africa et Cisco remodèlent l’avenir de la connectivité professionnelle.

Lire aussi  Gabon: H-C OYIMA persuadé de la réussite d’une gouvernance privée à la CNSS & CNAMGS

 « À mesure que l’Afrique évolue vers le numérique, les entreprises auront besoin d’une fusion de connectivité, de mobilité, de sécurité et de cloud dans une offre de services adaptée à chaque entreprise, indépendamment de sa répartition géographique ou de ses besoins opérationnels », a fait remarquer Oliver Fortuin, DG d’Airtel Business Africa. « Le NaaS d’Airtel Africa permet également une option de service géré, permettant à Airtel Africa de gérer entièrement les exigences opérationnelles quotidiennes liées au support de ces infrastructures à mesure que la croissance s’accélère. »

Les offres de NaaS seront accessibles à tous les clients professionnels, y compris les petites entreprises, ainsi qu’aux clients internationaux ayant des opérations dans le monde entier. Airtel Africa et Cisco Systems s’engagent à faciliter une transition numérique en douceur pour les entreprises, en leur fournissant les outils dont elles ont besoin pour prospérer dans un monde de plus en plus connecté.

« Chez Cisco, nous pensons que chaque organisation pourrait bénéficier d’une simplification technologique puissante », a déclaré Vish Iyer, président du fournisseur de services pour l’Asie-Pacifique et le Japon chez Cisco. « En collaboration avec Airtel Africa, nous éliminons les complexités de mise en réseau et connectons le monde en toute sécurité grâce au Network-as-a-Service. Cette approche innovante constitue une excellente option pour les entreprises qui souhaitent passer à un modèle opérationnel de cloud sans lourdeur. Notre partenariat avec Airtel Africa marque un moment charnière alors que nous nous engageons à fournir la majorité de notre portefeuille technologique de pointe aux entreprises à travers le continent de la manière la plus simplifiée et la plus flexible imaginable : piloté par le cloud, livré dans le cloud, géré dans le cloud, offert en tant que service et, surtout, doté d’une sécurité inégalée. »

Lire aussi  Gabon: le CGC réitère à la FEG sa disponibilité à accompagner ses adhérents

Continuer La Lecture

Economie

Réunion de la Deuxième Convention Airtel-Unicef à Dubai : Un Pas de Géant vers la Digitalisation de l’Éducation

Publié

sur

Du 19 au 23 février 2024, les leaders des 14 opérations d’Airtel se sont réunis à Dubai, accompagnés de leurs collaborateurs de l’Unicef, pour leur deuxième convention annuelle. Cette rencontre marque une étape cruciale dans un projet ambitieux visant à introduire la digitalisation dans les écoles primaires de chaque opération d’Airtel.

Banner

L’objectif principal de cette convention est de dresser le bilan des réalisations de l’année écoulée et de présenter les plans pour l’année à venir. Avec un financement impressionnant de 57 millions de dollars sur 5 ans, ce projet témoigne de l’engagement sans faille d’Airtel et de l’Unicef envers l’éducation et l’innovation technologique.

Au cours de cette convention, les participants vont partager leurs expériences et leurs meilleures pratiques dans la mise en œuvre de la digitalisation dans les écoles primaires. Des discussions approfondies ont lieu sur les défis rencontrés et les solutions envisagées pour garantir le succès continu du projet.

La collaboration entre Airtel et l’Unicef revêt une importance capitale dans cette initiative. En unissant leurs forces, ces deux organisations peuvent maximiser leur impact et atteindre un plus grand nombre d’enfants dans le besoin. Ensemble, ils travaillent à fournir aux jeunes générations les outils et les compétences nécessaires pour prospérer dans un monde de plus en plus numérique.

Lire aussi  Gabon: la CNSS et la CNAMGS désormais gérées par le secteur privé

La digitalisation des écoles primaires ne se limite pas à l’introduction de nouvelles technologies, mais vise également à transformer les méthodes d’enseignement et d’apprentissage. Grâce à des initiatives telles que celle-ci, les enfants ont accès à une éducation de qualité, adaptée aux exigences du 21e siècle.

En conclusion, la deuxième convention Airtel-Unicef à Dubai marque une étape importante dans la réalisation d’un objectif commun : transformer l’éducation à travers la digitalisation. Avec un engagement financier solide et une collaboration étroite entre les deux organisations, ce projet promet un avenir plus brillant pour les générations futures

Continuer La Lecture

Economie

Gabon: une passerelle pour améliorer le trafic de quai à quai

Publié

sur

Le 15 février 2024, la zone portuaire d’Owendo a accueilli une nouvelle infrastructure. La passerelle reliant le quai Owendo container terminal (OCT), situé à la zone de New Owendo International Port (NOIP) au quai GPM dans l’enceinte du Port d’Owendo, a été inaugurée par le Directeur général de l’Office des ports et rades du Gabon, Martin BOGUIKOUMA. Laquelle va permettre d’améliorer les performances du trafic entre les quais. 

Banner

La cérémonie d’inauguration s’est tenue en présence de nombreux officiels, dont, le ministre du Travail et de la lutte contre le chômage, Adrien NGUEMA MBA, le Délégué spécial en charge de la commune d’Owendo, des Directeurs généraux de la Communauté portuaire (Gabon Port Synergie), des représentants des Fédérations syndicales et des communautés autochtones.

L’ouvrage, qui a nécessité un investissement d’un eu plus de 2 milliards de Fcfa, désormais en service, va favoriser l’optimisation de nombreuses activités portuaires, avec à terme un impact sur le consommateur. Plus précisément, la passerelle ainsi érigée améliore la fluidité des opérations de transfert du fret vers les lieux d’entreposage directement entre OCT et GPM, limitant ainsi la probabilité de perte de conteneurs. 

Par ailleurs, l’augmentation de la productivité du poste à quai ne sera pas en reste, avec une baisse d’ accumulation sur les quais. De quoi satisfaire les usagers du port et des grands centres de distribution des produits de consommation, qui souffrent déjà des effets delà vie chère. Plus encore, labellisé Green Terminal par Bureau Veritas, les acteurs de la communauté portuaire espèrent ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de plus de 300 tonnes par an grâce à ce pont qui simplifie la mobilité, les opérations et les procédures.

Lire aussi  Gabon: H-C OYIMA persuadé de la réussite d’une gouvernance privée à la CNSS & CNAMGS
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.