Se connecter avec nous

Economie

Gabon: après les grumes, l’exportation de l’or brut bientôt interdite

Publié

sur

A l’issue du Conseil des ministres du 14 avril dernier, le gouvernement a pris un projet de décret portant encadrement des activités minières aurifères en République Gabonaise. De fait, ce projet de décret prévoit également la création du statut d’aide-artisan minier, la faculté pour un orpailleur de disposer d’une main-d’œuvre par regroupement de dix aides-artisans; la limitation aux alluvions et aux colluvions de l’exploitation de l’or à petite échelle en vue de préserver les zones à fort potentiel ; et le partage systématique de la production entre l’État et tout exploitant d’une mine à petite échelle, en lieu et place d’une participation jusque-là de 10 %. Autre innovation dudit projet de décret: « l’obligation de raffiner l’or destiné à l’exportation ». Comme avec l’exploitation du bois qui bénéficia d’un nouveau Code en 2010 portant notamment interdiction d’exploitation du bois en grume, le Gabon veut mettre fin l’exportation de l’or brut non raffiné.Depuis 2021, le Gabon a mis fin à l’exploitation artisanale de l’or, via l’opération « Bayende ». Ainsi ainsi mis fin à l’orpaillage illicite, le pays prépare sa relance dans un cadre réglementé. Selon la Société équatoriale des mines (SEM), la production aurifère nationale est de 2 tonnes par an. La direction générale du Trésor français, estime, lui, les ressources nationales d’or à 40 tonnes annuelles. En raison de l’absence d’usine de raffinage, l’or produit au Gabon est exporté à l’état brut. Au mois de février dernier, la société à capitaux londoniens et émiratis, Alpha Centauri Mining (ACM), annonçait la construction d’une unité de traitement de l’or dans la Zone d’investissement spécial de Nkok. Ainsi, devrait prochainement voir le jour, une première usine de raffinerie de l’or d’une capacité de quatre tonnes par an. Ce qui serait une amélioration consécutive dans la production et l’exploitation de l’or gabonais. Notons une nette augmentation des exportations de la production de l’or gabonais entre 2017 et 2021: le Gabon a exporté de l’or brut d’une valeur de 8,4 milliards de FCFA contre 1,6 milliard de FCFA l’année précédente et 1,4 milliard de FCFA en 2017.

Banner

MEZ

Continuer La Lecture

Economie

Gabon: vers la nationalisation du métier de pompiste?

Publié

sur

[A]u nombre de 56 au Gabon, les pompistes sont majoritairement des non nationaux. Alors que les autorités envisagent la nationalisation de certains métiers et activités clés de l’économie nationale, la gestion des stations-services, elle aussi concernée, serait en voie d’être nationalisée. Selon le ministre du travail, Adrien NGUEMA MBA, le processus serait en bonne voie et le décret le formalisant, «presque prêt». 

Banner

En effet, des discussions auraient d’ores et déjà été engagées avec les marketeurs. Et de celles-ci, il ressort qu’ «il faut une formation de deux à trois mois», selon les marketeurs, a indiqué le membre du gouvernement. Reprenant que ladite formation inclut la gestion des cuves, la sécurité, de même que la gestion de l’activité, notamment financière. Des acquis nécessaires, mieux indispensables, parce que alerte le ministre de la transition, «c’est une bombe une station-service». 

Voilà qui devrait rassurer tous ceux qui s’indignent de ce que 38 stations-services soient gérées par des non nationaux. 

Continuer La Lecture

Economie

Gabon /Secteur portuaire: le GAPS en quête de solution pour optimiser la compétitivité

Publié

sur

Pour la communauté portuaire gabonaise, les objectifs sont clairs, il faut rendre les infrastructures portuaires plus compétitives et conformes aux normes internationales. C’est pour répondre à cette problématique, que les acteurs de Gabon ports synergies se sont retrouvés dans le cadre de l’assemblée plénière ordinaire, le 16 mai 2024.

Banner

Présidée par le Directeur Général de l’Office des ports et rades du Gabon (OPRAG), par ailleurs Président de GAPS,
la séance qui s’est tenue au siège de l’OPRAG, n’est articulée autour de 3 principales thématiques. Lesquelles visent spécifiquement l’optimisation des services portuaires.

En effet, pour les participants, il a été question de procéder à une évaluation de l’exploitation de la zone de douane unique, présenter les projets d’investissements pour le terminal à conteneurs d’Owendo. La compétitivité des ports a été abordée. Et les acteurs du GAPS ont élaboré un bilan des horaires d’ouvertures du terminal à conteneurs.

Un point d’étapes nécessaires pour ces acteurs économiques de première heure, qui s’allient pour répondre aux défis auxquels font face les opérateurs de la communauté portuaire.

Notamment des mécanismes qui permettront au secteur portuaire gabonais d’ameliorer sa compétitivité, son attractivité, sa résilience, non sans se conformer aux exigences internationales, incluant à leur fonctionnement les exigences actuelles relatives à la prise en compte de l’environnement et à la digitalisation de son activité.

Continuer La Lecture

Economie

Airtel Gabon propulse l’innovation et le partenariat lors d’un petit déjeuner d’affaires

Publié

sur

Vendredi 10 mai 2024, Airtel Gabon a organisé un événement rassemblant des clients fidèles et de nouveaux prospects à Libreville Business Square. Cette rencontre a offert une tribune pour présenter les solutions de communication de pointe, notamment le service bulk-sms et les solutions Machine to Machine (M2M), tout en explorant les opportunités de partenariats stratégiques et de réseautage.

Banner

Sous la houlette du Directeur Entreprise, Monsieur Hermann CHARBONNIER, l’événement a débuté par une déclaration sur l’importance cruciale de l’innovation et de la collaboration stratégique dans l’écosystème des télécommunications. «Dans un monde interconnecté, nos solutions bulk sms et M2M ne sont pas de simples outils de communication, mais des catalyseurs de transformation digitale essentiels pour les entreprises de toutes tailles», a-t-il souligné.

Les participants ont bénéficié d’une présentation technique approfondie, mettant en lumière les aspects techniques des services Bulk sms et M2M, délivrée par le directeur informatique. Cette plongée dans la technologie a révélé comment ces innovations peuvent optimiser les opérations commerciales, améliorer la communication et garantir la sécurité des données.

Les experts d’Airtel ont ensuite pris la parole pour détailler les fonctionnalités et avantages des solutions proposées, offrant aux participants un aperçu approfondi de leur potentiel. L’interaction a été au cœur de l’événement, avec des échanges fructueux et des discussions animées, donnant naissance à des perspectives de collaborations futures.

Un moment clé de cette rencontre a été la session de networking, offrant à nos invités l’opportunité d’échanger des idées, de partager des défis et d’explorer des synergies. L’atmosphère conviviale et professionnelle a favorisé des échanges ouverts et productifs, jetant ainsi les bases de partenariats prometteurs.

Airtel Gabon exprime sa gratitude envers tous les participants pour leur présence et leur engagement lors de ce petit déjeuner d’affaires dynamique. L’entreprise se réjouit à l’idée de voir comment ses solutions continueront à transformer la manière dont ses clients interagissent et mènent leurs opérations au quotidien.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.