Se connecter avec nous

Société/Environnement

“Je sais que j’ai demandé qu’on appelle un médecin”: au bord des larmes, Ali BONGO se confie sur son AVC

Publié

sur

Dimanche 02 avril 2023, le Parti démocratique gabonais (PDG), a célébré en différé son 55e anniversaire. Occasion pour le président de la République, pr ailleurs président dudit parti, Ali BONGO ONDIMBA, d’évoquer pour la première fois publiquement, les circonstances de l’accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime le 24 octobre 2018, lors d’un voyage officiel en Arabie Saoudite. L’émotion qui l’a alors étreint s’est bien rapidement répandue à travers les travées du palais des sports de Libreville, cadre choisi pour la célébration de l’anniversaire du parti de masses.

Banner

Jusqu’alors seules les rumeurs en laissait entendre le déroulé. Aucun témoin, encore moins le concerné n’ ait encore évoqué cette journée qui aurait bien pu être fatale à Ali BONGO. Depuis lors seules ses capacité ou incapacité à gérer la chose publique font les grands titres, mais l’angoisse, la peur, l’incertitude de retrouver les siens étaient restées muettes jusqu’à ce 02 avril. Ce jour où il a décidé d’ouvrir cette page de sa vie et de la partager aux gabonais, malgré l’émotion qui l’en saisit encore.

«Je quitte de Londres et j’atterris en Arabie Saoudite. Et ce matin-là, j’ai eu des réunions avec des chefs d’État, tout s’est bien passé». C’est par ces mots qu’Ali BONGO ONDIMBA a entamé son récit de cet épisode sombre de son existence. Revenant sur l’agenda de ses activités ce jour-là, notamment l’émission télé à laquelle il devait participer en compagnie du président sénégalais Macky SALL, le Chef de l’État poursuit.

«Je me retrouvais seul à table parce que les autres étaient descendus dans la salle où je devais me rendre, retrouver le président du Sénégal, et là j’ai été victime d’un accident. Je ne me souviens plus tellement bien de ce qui s’est passé. Mais je sais que j’ai demandé qu’on appelle un médecin. Et dès qu’il est arrivé, je ne me souviens plus de rien jusqu’au dernier jour de mon séjour en Arabie saoudite. Pourtant entre temps, je m’étais réveillé, j’ai parlé avec ma famille qui est arrivée, ma femme. Mais je ne m’en souviens pas et c’est la vérité».

S’il a encore un peu de mal à raccorder toutes les pièces du puzzle, le président de la République se souvient néanmoins «du dernier jour où je suis allé un peu me promener dans l’hôpital pour me détendre et après nous sommes partis pour le Maroc». Ali BONGO est, en effet, très reconnaissant envers son ami et frère, le roi du Maroc, Mohamed VI qui n’a pas lésiné sur les moyens pour sa pleine récupération. «Le roi a tout fait pour moi ».

Ali BONGO ONDIMBA est tout autant reconnaissant envers le peuple gabonais qui lui a également témoigné son soutien durant cette dure épreuve. «C’était extraordinaire, il y avait un monde fou ! Ça m’a fait un bien fou. Vous ne pouvez pas vous rendre compte du bien que ça a pu faire. Enfin, je rentrais. Les Gabonais qui m’attendaient». Il remercie le bon Dieu de l’avoir préservé; «car, la maladie que j’ai eue, il y a à peine 10% qui revivent après cela». C’est tout simplement la grâce de Dieu, « parce que j’aurai pu très bien dire : bon c’est terminé, je m’en vais récupérer en douce. Mais, non ! non ! Ce n’était pas possible, pas comme ça. Dieu a voulu que nous restions ensemble et que je continue à porter la voix du Gabon partout». Tout simplement émouvant.

Continuer La Lecture

Justice

Gabon /M-M MBORANTSOUO présidente honoraire: une nomination nulle et non avenue selon la Cour constitutionnelle

Publié

sur

Le 2 septembre 2023, la Cour constitutionnelle conférait à Marie-Madeleine MBORANTSOUO, son ex-présidente, le titre de Présidente et juge honoraire de ladite juridiction. Une nomination  présentant des vices de procédures, de forme et de fond, relevées par la Cour constitutionnelle de transition, qui a conduit à l’annulation pure et simple de la décision polémique.

Banner

C’est au moyen d’un  communiqué lu ce 1er février 2024, que le doyen des juges de la Cour constitutionnelle, Christian BIGNOUMBA FERNANDES, que La Cour Constitutionnelle de la Transition s’est distinguée par un retropedalage,  déclarant «nulle et non avenue ladite délibération conférant les qualités suscitées».

Il faut dire que cette nomination avait suscité une polémique au sein de l’opinion qui remettait en cause les méthodes des autorités de la Transition. 

Continuer La Lecture

Faits Divers

Libreville: il meurt d’un coup de ciseaux dans la poitrine

Publié

sur

Encore une victime de la violence des jeunes. La semaine écoulée aura emporté avec elle la vie d’un jeune homme de 20 ans, cruellement enlevé à l’affection des siens par un de ses camarades à l’aide d’une paire de ciseaux. Ce dernier n’aurait pas supporté de le voir dominer son compagnon de classe, lors d’une “bagarre”.

Banner

Qu’est donc devenu le fait d’ôter la vie à un être humain, pour les jeunes gabonais? Le quartier Derrière-la-prison a été le cadre d’une scène qui traduit la banalisation du meurtre chez nos jeunes. Devant le collège Frère MACAIRE, où deux jeunes élèves se livrait à une bagarre, la victime aurait pris le dessus sur son adversaire. Ce qui n’aurait pas plus à un troisième homme, devoir son camarade se faire dominer.

Il aurait donc sorti une paire de ciseaux, qu’il aurait planté en pleine poitrine de “l’ennemi de son ami”. Sous le regard hagard de nombreux badauds. Le jeune, blessé, saigne abondamment, affaibli, il s’écroule, pour ne plus jamais se relever. Ce, malgré l’intervention rapide du SAMU social arrivé en urgence sur le lieu du drame. Et les deux hommes (l’agresseur et son poulain), ont été interpellés, rapporte “L’Union”.

Encore une histoire de crime à l’école, une de plus, dira-t-on. Mais quand serait-ce la dernière pour cette génération qui crée l’angoisse dans le coeur des parents qui ont désormais peur d’“abandonner” leurs enfants à l’école? Cette école pour laquelle les populations ont longtemps appelé à l’instauration d’une police scolaire. Mais il semble que la liste des élèves décédés et même des familles meurtries ne soient pas encore assez longues pour permettre que cette gangrène soit réellement prise en compte.

Continuer La Lecture

Société/Environnement

Airtel Gabon célèbre l’engagement exceptionnel de ses employés

Publié

sur

Le 15 décembre 2023 restera gravé dans l’histoire d’Airtel Gabon, alors que la société a honoré 23 de ses membres dévoués lors de la prestigieuse remise des médailles d’honneur du travail, un moment empreint d’émotion, soulignant 20 et 10 ans d’engagements exemplaires au sein de l’entreprise.

Banner

La soirée a pris une dimension particulière lorsque les médailles d’honneur ont été décernées, témoignant de la détermination et du dévouement de ces 23 individus exceptionnels. Les applaudissements résonnaient comme une symphonie d’appréciation, rappelant à tous que chaque effort compte.

Les récipiendaires ont été salués non seulement pour leur longévité dans l’entreprise mais aussi pour leur résilience face aux défis. Comme le souligne Churchill, leur succès repose sur une persévérance inébranlable.

La fête des employés qui a suivi a été une manifestation joyeuse de reconnaissance envers l’ensemble du personnel. La Direction générale et la Direction des Ressources humaines ont chaleureusement exprimé leur gratitude pour l’abnégation des employés tout au long de l’année écoulée.

La fête des employés a, quant à elle, réuni l’ensemble du personnel dans un esprit de camaraderie et de reconnaissance mutuelle.

Le moment fort de la soirée a été la tombola, apportant une touche ludique à cette célébration de l’ardeur au travail. Les nombreux lots distribués ont ajouté une dimension festive, récompensant l’énergie et l’engagement de chacun.

Cet événement, bien au-delà d’une simple célébration, incarne la puissance de l’unité au sein de l’entreprise.

« L’unité est la force. …quand il y a la coopération et l’entraide, de nombreuses choses peuvent être réalisées. » – Mattie Stepanek

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.