Le Conseil d’administration de l’ITIE approuve la réintégration du Gabon

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est par un courrier daté de ce 21 octobre 2021 adressé à la présidence de la République que la décision du Conseil d’administration de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives a officialisé la réintégration du Gabon au sein de l’institution. Un grand retour que le pays doit à l’engagement des plus hautes autorités en matière de transparence et de bonne gouvernance dans la gestion des secteurs pétrolier et minier.

«Je suis heureuse de vous informer que le Conseil d’administration de l’ITIE a agréé à la demande de candidature de votre gouvernement et a admis le Gabon comme pays membre de l’ITIE à compter d’aujourd’hui, le 21 octobre 2021», a indiqué la présidente de l’ITIE, Helen CLARK, dans son courrier.

À la présidence de la République où se satisfait de ce retour 8 années après l’exclusion du Gabon, une source interne soutient que cela «témoigne de la volonté forte du Gabon d’informer les populations de la répartition des ressources naturelles de rassurer les partenaires internationaux de la gestion transparente des matières premières au niveau du secteur extractif et bien évidemment l’allocation des ressources et des revenus qui en découlent».

En effet, pour ne pas avoir partagé ses rapports sur ses revenus miniers et pétroliers en 2013, le Gabon avait écopé d’une sanction disciplinaire, son exclusion, de laquelle les autorités semblent avoir retenu la leçon. D’autant que l’on y assure aisément que «ça ne se reproduira plus». Alors on peut le dire, c’est un retour plus engagé pour la nation gabonaise au sein de l’ITIE qui a été acté ce 21 octobre. 

Share.

About Author

Comments are closed.