BET awards 2021: Rodzeng, “l’étoile gabonaise” partage son flow avec les grands noms du Hip hop

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’aventure commence en 2001, lorsque la chaîne Black entertainment television (BET) consacrée à la promotion de la culture afro, décide de récompenser les talents de cette communauté, en initiant la 1ere édition des BET awards. Le concept qui va très vite s’étendre à travers le monde a connu sa première adaptation africaine en 2010, avec la participation des artistes opérant dans les 4 coins du continent. Et pour cette édition 2021, la 20e de son histoire et la 11e pour l’Afrique, c’est aux côtés de l’angolais Prodígio et du sud-africain Big zulu, que le rappeur gabonais Rodzeng, 2e de l’histoire des BET awards, a enflammé la toile avec son flow, lors de son passage au “BET Cypher”. Une session de freestyle au cours de laquelle les rappeurs se distinguent à tour de rôle dans un couplet sur un thème précis, qu’accompagne le beat dont seul le célébrissime DJ Premier aux platines a le secret. 

Sélectionnés sur la base de nombreux critères dont le nombre de followers ainsi que le nombre de vues sur le net, les participants qui sont tenus de transmettre leurs mixtapes dans les délais requis, doivent également justifier d’être «un pilier du Hip-hop dans leur pays et y avoir un cosmos assez grand en terme du Hip-hop». Mais pour le gabonais, qui ne justifie pourtant pour l’heure que de 30 000 abonnés , «c’est grâce au talent», reconnaît-il sans fausse modestie, «que je me retrouve parmi toutes ses étoiles». Car, dit-il, disposer d’une communauté importante c’est bien, mais savoir raper, c’est nettement mieux. Et quel meilleur témoignage que sa première participation au BET awards Africa pour le démontrer. 

«Un rêve de gamin qui se réalise» confie-t-il sans tabou, lui qui se demandait si un jour à l’instar de Busta Rhymes, Eminem, Kendrick Lamar et d’autres noms du Hip-hop, il pourrait à sont tour figurer à l’affiche de cet exercice, se disant «un jour peut-être je pourrai y raper». C’est désormais chose faite. Et pour Rodzeng qui totalise 14 années de carrières et 5 albums au compteur, «c’est émouvant et c’est un honneur de rendre fiers mes grands frères qui sont heureux de me voir emmener le Hip hop gabonais à ce niveau». Mais également pour son public qui, à l’entente de son flow, lui ont rendu une avalanche d’hommages, disant qu’il a «tout déchiré» et qu’il a présenté «le meilleur couplet de l’univers». 

Si d’aucuns pensent que ces commentaires sont quelques peu exagérés, ce qui n’est pas du tout exagéré, c’est de dire que la propulsion de Rodzeng l’affiche du Cypher 2021 des BET Hiphop Awards a boosté les chiffres de la vente de son dernier album, dont un des clips est sponsorisé par la marque de boissons Hennessy.


Banner

OBANGAM”, sorti depuis seulement un mois cumule déjà plus de 600 ventes sur la plateforme de ventes en ligne Gstore music, où il est vendu au tarif unique de 1 000 Fcfa.

Il ne fait nul doute qu’à la vitesse à laquelle les ventes se réalisent, le rappeur pourrait bien assez vite atteindre la barre des 1 000 ventes, qui feront du dernier fruit de sa passion un “Gstore d’or”. 

Share.

About Author

Comments are closed.