PAT: le Gabon pourrait couvrir 40% de sa consommation en gaz butane 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec une demande de plus en plus croissante, l’annonce de l’arrivée sur le marché gabonais d’un nouveau producteur de gaz butane, Perenco, devrait permettre au Gabon de couvrir près de la moitié de la demande du marché local, d’ici à 2023. Alors qu’à ce jour le pays produit seulement 20% de la consommation nationale. 

En effet, dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT), le nouveau Directeur général de la société pétrolière Perenco avait été reçu en audience par le ministre du Pétrole, Vincent de Paul MASSASSA pour lui annoncer que lancera dès 2023 une usine qui produira 10 000 tonnes de gaz butane par an. Ce qui viendra augmenter la production nationale actuelle dudit produit, dont le pays dépendra désormais à 60% des importations.

Une nette évolution pour le Gabon qui envisage à moyen terme de devenir un exportateur de gaz selon le Directeur général des Hydrocarbures, Edgard MBINA KOMBILA. «Ce qui est sûr déjà, c’est que les réserves de gaz du Gabon sont assez importantes au vu des données dont nous disposons. Aujourd’hui, nous avons une task-force essentiellement dédiée à tous les projets gaziers. Donc, de ce point de vue, le Gabon peut prétendre devenir un pays exportateur de gaz dans quelques années». 

Banner

Une grande ambition pour les autorités qui estiment les réserves gazières à environ 100 milliards de mètres cubes. Cependant, plus d’un demi-siècle après le démarrage de la production pétrolière, le Gabon importe toujours près de 90 % du gaz butane consommé dans les ménages, rappelle Gabonactu.com. 

Share.

About Author

Comments are closed.