Ntoum: une jeune fille de 20 ans poignarde à mort son Nganga

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au lieu-dit PK16 dans la commune de Ntoum, Nathalie Princesse, âgée de 20 ans a mis fin aux jours de son tradipraticien, Antoine IPONGA BOUKABOU, 63 ans après qu’il a demandé à la jeune femme d’ingurgiter un breuvage. Sa réponse, 2 coups de couteaux, ont mortellement atteint la praticien qui a succombé après avoir perdu beaucoup de sang. 

Cela faisait 2 mois déjà que Nathalie Princesse avait été emmenée au temple de  Antoine IPONGA BOUKABOU, où elle suivait des soins, alors qu’elle serait atteinte de troubles psychologiques, sans aucune amélioration. Elle aurait alors fait savoir sa volonté de regagner son domicile, au médecin traditionnel, qui a immédiatement fait connaître cette décision aux proches de la patiente. 

À la suite de quoi, un des siens, son oncle, est arrivé, apprêter les affaires de sa nièce, avant de s’absenter du temple, pour s’acheter des cigarettes, dans un commerce à proximité. Laissés seuls, le tradipraticien a exhorté une dernière fois Nathalie Princesse à s’abreuver de sa décoction. Le refus de cette dernière s’est accompagné d’une grande violence. 

En effet, relate une source proche du guérisseur, la femme, «s’est saisie d’un couteau de cuisine qu’elle a planté à la hauteur de la clavicule du guérisseur, lui tranchant l’avant-bras et une veine». Placé dans une brouette en urgence, il a été transporté vers l’hôpital d’instruction des armées Omar BONGO ONDIMBA de Libreville, perdant beaucoup de sang et la vie peu de temps après. 

De source judiciaire, la jeune femme qui a été conduite au poste de gendarmerie de Melen, après les faits, aurait été auditionnée par le procureur le 29 avril dernier.

Share.

About Author

Comments are closed.