Construction de l’usine Ntoum 7: 130 000m³ d’eau potable supplémentaires pour le Grand Libreville

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le conseil des ministres du 29 avril 2021 a approuvé la proposition de négociation directe entre l’État gabonais et la société Orelo, dans le cadre du développement des partenariats public-privé (PPP). Le protocole d’accord entre les deux entités devra permettre la construction d’une nouvelle usine de production d’eau potable, d’une capacité quotidienne de 130 000m³ pour les communes de Akanda, Libreville, Ntoum et Owendo.

En effet, après le succès de la mise en service de la station de potabilisation de l’eau, le 16 avril dernier à Ntoum, le gouvernement a choisi de surfer sur cette bonne vague et de poursuivre les améliorations des infrastructures, qui permettront aux gabonais de disposer sans discontinuité de l’eau potable. C’est dans ce sens que la société Orelo a été choisie pour accompagner l’Etat gabonais dans l’atteinte de cet objectif.

Ainsi, le Conseil des ministres a décidé, «d’entamer des négociations entre l’Etat Gabonais et la société Orelo, issue du partenariat entre le FGIS et la société Eranove, pour une convention pour objet ayant le développement d’une nouvelle usine de production d’eau potable à Ntoum, dénommée “Ntoum 7”, devant permettre la mobilisation de la ressource, au transfert et au traitement de l’eau brute afin de fournir 130.000 mètres cubes d’eau potable supplémentaires», stipule le communiqué final.

Après l’inauguration de l’usine qui permettra d’approvisionner jusqu’à 32 500 foyers en eau potable, grâce à sa capacité de production de 36 000 m3 d’eau par jour, le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques Alain-Claude BILIE-BY-NZE l’avait annoncé «Nous avons d’autres projets à venir, notamment avec la construction de l’usine Ntoum 7 pour qu’il n’y ait plus du tout de pénurie d’eau à Libreville». Le projet a d’ores et déjà reçu l’aval du Conseil des ministres.

Share.

About Author

Comments are closed.