Gabon /Remaniement 2021: vers un retour des fidèles d’ABO ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La question d’un remaniement ministériel imminent fait l’objet de bruits de couloir depuis plusieurs semaines et cette fois, il semblerait que la part belle soit faite aux fidèles d’Ali BONGO ONDIMBA de la première heure. Noël Nelson MESSONE, Michel ESSONGHE, Ali Akbar ONANGA, Jean Pierre OYIBA ou Régis IMMONGAULT, pour ne citer que ceux-là pourraient revenir sur le devant de la scène.

À en croire les “Echos du Nord Confidentiel” du 1er avril 2021, rien ne va plus autour d’Ali BONGO. À telle enseigne que ce dernier aurait récemment convoqué une réunion d’urgence au Palais du Bord de Mer avec son Premier Ministre, Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, la Présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie-Madeleine MBORANTSUO, son fils, Noureddin BONGO VALENTIN, Coordinateur général des Affaires Présidentielles et Brice OLIGUI NGUEMA, commandant en chef de la Garde Républicaine.

L’objet du conclave aurait été de faire une mise au point sur la gouvernance d’Ali BONGO, qui serait mécontent de ne pas voir ses instructions appliquées depuis plusieurs mois. C’est dire que le locataire du Palais du Bord de Mer est toujours aussi déçu par ses collaborateurs, en qui il aurait placé une grande confiance pour des résultats médiocres. Ce qui pourrait justifier que l’idée d’un remaniement ministériel soit maintenant inéluctable pour ce dernier, avec à la clé, semble-t-il, le retour des ses plus fidèles compagnons.

Selon nos confrères de “L’Aube” (N326), dans le bord politique d’Ali BONGO, l’on est favorable à un rappel des fidèles de la première heure mais aussi des personnalités expérimentées. Si le numéro un gabonais veut redresser la barre, il doit vite retrouver ses repères et doit donc s’accompagner de personnes sûres. “L’Aube” cite ainsi pêle-mêle, Germain NGOYO MOUSSAVOU, Richard Auguste ONOUVIET, Noël Nelson MESSONE ou encore Michel ESSONGHE, comme potentiels retraités politiques qui pourraient venir prêter main forte à Ali BONGO.

Parmi les fidèles, nos confrères évoquent Guy Bertrand MAPANGOU, Jean Pierre OYIBA, Ali Akbar ONANGA, Yves Fernand MANFOUMBI ou Régis IMMONGAULT, pour ne citer que ceux-là. Toutes ces personnalités, aujourd’hui retombées pour la plupart dans l’anonymat, pourraient ainsi faire un retour fracassant à la faveur d’un prochain «coup de balai inouï», tel qu’évoqué dans les colonnes de “Jeune Afrique” le 16 mars dernier.

Toutefois, si les fidèles du numéro un gabonais pourraient rebondir dans le prochain gouvernement, ceux dont la loyauté ne fait aucun doute pourraient bien conforter leurs positions. À l’instar de Michael MOUSSA ADAMO, actuel ministre de La Défense, personnalité discrète mais vraisemblablement très fidèle au régime en place, devrait cimenter sa position auprès du Chef de l’Exécutif, lui qui faisait partie du mouvement des Rénovateurs du Parti Démocratique Gabonais (PDG) avec Germain NGOYO MOUSSAVOU, dès 2009. 

Par ailleurs, l’actuelle Cheffe du Gouvernement pourrait peut-être diriger à nouveau le prochain gouvernement, étant donné qu’Ali BONGO a affirmé dans sa dernière interview à “Jeune Afrique” : «Rose Christiane OSSOUKA a toute ma confiance». Comme bien souvent, le dernier mot revient au Chef de l’Exécutif, qui peut surprendre son monde en faisant des choix inattendus. Qu’en sera-t-il cette fois ? Réponse dans les prochains jours.

Share.

About Author

Comments are closed.