Gabon /SOBRAGA: retour sur une année 2020 résolument engagée pour l’environnement et le social

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’année 2020, marquée par un contexte sanitaire mondial incertain, n’a somme toute pas affecté la détermination de la Société des Brasseries du Gabon (SOBRAGA) à œuvrer en faveur du développement durable et à agir en solidarité avec le commun des Gabonais. Que ce soit en acteur de la riposte contre la Covid-19, ou la mise en place d’un système organisé de tri de ses déchets en interne, la SOBRAGA a témoigné d’une capacité d’adaptabilité incomparable, en même temps qu’elle est restée fidèle à sa politique de responsabilité sociétale et environnementale.

Riposte contre la Covid-19

En tant qu’entreprise responsable, la SOBRAGA a su prendre des dispositions pour préserver la santé de ses collaborateurs, de ses partenaires et de sa clientèle. C’est ainsi que dès les premières heures de la crise sanitaire de la Covid-19 au Gabon, la SOBRAGA a mis à contribution ses moyens scientifiques, techniques et logistiques pour fabriquer et conditionner jusqu’à 3000 litres de solution hydroalcoolique par semaine dans l’usine d’Owendo.

Grâce à une étroite collaboration avec le Comité de Pilotage de la lutte contre la Covid-19 (COPIL-Gabon) et les autorités des provinces où elle est installée, la SOBRAGA a multiplié les actions pour contribuer à protéger et soulager les populations les plus vulnérables.

Par exemple, en six mois, plus de 47.000 litres de solution hydroalcoolique ont été produits, dont plus de 36.000 litres distribués aux institutions et établissements sanitaires en charge de la lutte contre la pandémie. Le reste de la production est utilisée en interne pour la désinfection les mains des agents, des visiteurs et des surfaces de contact.

La SOBRAGA a également distribué gratuitement plus de 300.000 bouteilles d’eau à travers tout le pays, pour soutenir les centres hospitaliers et répondre aux besoins des malades et du personnel de santé dédié à la prise en charge de ces derniers.

2 – POLITIQUE «ZERO PLASTIQUE»

Pour concrétiser sa politique engagée dans la lutte contre la pollution plastique, la SOBRAGA en tant que fédérateur met en relation des partenaires spécialisés dans la collecte et le recyclage des déchets plastiques dans le but de consolider une économie circulaire. Les initiatives innovantes de chacun de ces acteurs ont permis de collecter plus de 50 000 000 de bouteilles plastiques en 2020.

Extension de la collecte à Port-Gentil

En nouant des partenariats avec des recycleurs locaux, la SOBRAGA a par exemple permis à l’entreprise port-gentillaise AGEN, opérateur historique pour la récupération des bouteilles plastiques des sites pétroliers, de trouver un débouché pour ses déchets.

JIA MING PLASTICS MANUFACTURING (JMPM), entreprise située dans la zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok, a été choisie comme partenaire pour accompagner la SOBRAGA et ratifier l’accord permettant à AGEN de renvoyer les bouteilles plastiques vers Libreville, afin qu’elles soient traitées puis transformées en sangle d’attache appelées feuillards.

Le 5 juin 2020, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement, le programme a été officiellement lancé par le maire de Port-Gentil, Gabriel TCHANGO, en présence du Directeur d’exploitation de la SOBRAGA et des partenaires recycleurs.

Avec cette première opération réussie dans la capitale économique, la SOBRAGA a franchi une nouvelle étape dans la consolidation de son économie circulaire, en se focalisant sur les plus gros volumes à capter, notamment ceux des opérateurs et prestataires du secteur pétrolier (soit plus de 30 millions de bouteilles).

JEUDI VERT avec le RGEDD

Après les succès rencontrés depuis 2018 avec les opérations «Plages Propres», la SOBRAGA a renouvelé sa confiance envers le Réseau Gabonais pour l’Environnement et le Développement Durable (RGEDD), une ONG locale, en soutenant le concept du JEUDI VERT.

Le JEUDI VERT fait écho à la Journée Mondiale de l’Environnement, initiée par l’Organisation des Nations Unies en 1972, et qui met en avant, le 5 juin de chaque année, un enjeu spécifique concernant l’environnement.

Au Gabon, le RGEDD a conçu ce programme d’éducation environnementale et de sensibilisation dont le principe est de poser un acte citoyen, tous les jeudis de l’année, en faveur de l’environnement et du développement durable.

Ainsi, plus de 80.000 jeunes ont pu être sensibilisés lors d’une émission radio intitulée JEUDI VERT, diffusée tous les jeudis matin sur URBAN FM, puis rediffusée sur les réseaux sociaux. La SOBRAGA y a notamment participé lors d’une émission sur le thème de la pollution plastique.

Par ailleurs, en plus des «Plages Propres» dont la dernière a eu lieu à la Pointe Denis, l’ONG a également organisé durant les mois d’août à décembre des opérations «Quartier Propre» dans différents arrondissements de Libreville. Les bénévoles ayant participé à toutes ces actions ont collecté 226 850 L de déchets plastiques (soit 1.946 sacs poubelles de 130 L).

Sensibilisation au tri à domicile

Avec les mesures gouvernementales liées à la lutte contre le coronavirus, la consommation à domicile a fortement augmenté. Pour autant, la SOBRAGA s’est mobilisée pour que «confinement» ne rime pas avec «relâchement» dans la lutte contre la pollution plastique.

Pour inciter les consommateurs au tri à domicile, la Sobraga a organisé en juin et juillet 2020 un jeu-concours sur Facebook récompensant les 50 premières personnes ayant rassemblé 500 bouteilles en plastique. Le jeu a rencontré un tel succès qu’une deuxième phase a suivi, de septembre à novembre 2020, avec un nouveau challenge pour l’environnement : collecter plus de 2.000 bouteilles en plastique.

L’objectif final était de fédérer les participants afin de créer une dynamique communautaire et environnementale. Mais surtout de repérer des potentiels acteurs capables de collecter d’importantes quantités de bouteilles et d’intégrer l’économie circulaire. En effet, sur les 50 participants récompensés, les 10 meilleurs collecteurs ont pu professionnaliser leurs activités en signant un contrat d’un an avec NAMé RECYCLING pour le rachat de leurs bouteilles plastiques.

Banner

Grâce à d’importants investissements dans du matériel industriel adapté, ce sont plus de 120.000 bouteilles collectées sur l’ensemble des deux phases de jeu, que NAMé Recycling pourra transformer en feuillards et en pavés de construction.

Scolarité et éducation environnementale

Pour assurer une sensibilisation efficace auprès des plus jeunes, la SOBRAGA et son partenaire NAMé Recycling se sont joints à l’ambassade d’Espagne pour un programme d’extension du programme environnemental dans le cursus scolaire gabonais. En effet, pour assurer à nos enfants un avenir avec un environnement sain et durable, il est primordial de leur enseigner les bons gestes.

Mis en place par la femme de l’Ambassadeur, Mme Cristiane Castilho RIBEIRO, avec l’aval de la Présidence de la République et du Ministère de l’Education Nationale, le projet consiste à former les enseignants et futurs enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), exerçant leur activité dans les collèges publics.

Soucieux des principaux enjeux environnementaux mondiaux et engagés dans une démarche d’éducation à l’environnement, les trois partenaires ont chacun partagé leurs expériences dans la lutte contre la pollution plastique lors de la formation qui s’est tenue à l’École Normale Supérieure, du 30 novembre au 03 Décembre 2020.

A l’issue du séminaire de formation, la SOBRAGA et NAMé Recycling ont accompagné l’ambassade d’Espagne ainsi que les enseignants et d’autres bénévoles lors d’une opération de nettoyage des plages organisée sur 2 jours au quartier Tahiti, près de l’aéroport.

3 – SOBRAGA PERFORMANCE MANAGEMENT

Depuis plusieurs années, la SOBRAGA s’engage dans des programmes d’amélioration de ses performances industrielles afin d’assurer à ses consommateurs des produits de qualité. Aujourd’hui, l’entreprise souhaite aller plus loin dans la satisfaction des parties prenantes grâce à un système de management de l’Excellence Opérationnelle, dénommé Sobraga Performance Management (SPM).

Production de la Régab sur la Ligne Boîte

Maîtrise opérationnelle et énergétique

Toujours guidée par la volonté d’être écologiquement engagée, la SOBRAGA s’emploie à limiter fortement la consommation et le gaspillage des matières premières et des sources d’énergies non renouvelables qu’elle utilise pour produire. Ainsi, grâce à la SPM et la mise en place d’outils de surveillance et d’aide à la décision, l’entreprise a su considérablement réduire sa consommation en énergie, en eau et en déchets, mais aussi à réduire son impact sur l’environnement.

RÉSULTATS ÉNERGÉTIQUES 2020

EAU : – 6,5 % du ratio de consommation ;
Soit plus de 82 millions de Litres d’eau économisés en 2020

PÉTROLE : – 7,2% du ratio de consommation ;
Soit 428 000 Litres de pétrole économisés en 2020

ÉLECTRICITÉ : – 4,7 % du ratio de consommation ;
Soit près de 1,5 millions de KW/h économisés en 2020

4 – CONSOMMATION RESPONSABLE

Après s’être engagée depuis plusieurs années sur différents sujets sociétaux, la SOBRAGA souhaite dorénavant impliquer le consommateur dans sa communication, en sachant qu’une responsabilité est d’abord engagée individuellement avant d’être collective.

Sous le thème «Je suis un consom’Acteur», la dernière campagne de la Sobraga lancée en décembre 2020 vise à interpeller la responsabilité du consommateur sur les problématiques liées à notre environnement sociétal. En effet, le consommateur gabonais se doit de devenir un véritable vecteur de la transformation sociale désirée par les populations.

La SOBRAGA a donc lancé cette campagne sur la consommation responsable afin de sensibiliser les populations, mais surtout dans l’espoir de les engager dans cette réflexion, conformément à ses deux axes prioritaires en matière de RSE : la consommation modérée de boissons gazeuses et/ou alcoolisées, et la gestion des déchets plastiques.

La Société des Brasseries du Gabon appelle les populations à une conscience collective, afin que le consommateur devienne responsable et comprenne que par ses actes, il a le pouvoir de changer les choses. Il doit ainsi passer du statut de consommateur à celui de «consom’ACTEUR».

Aussi, durant l’année 2021, la Sobraga va continuer de déployer de vastes campagnes de communication sur les différents messages autour de la consommation responsable. Ceci, afin de rappeler le pouvoir du consommateur d’agir sur sa consommation et donc sur sa santé, mais aussi sur l’environnement.

Share.

About Author

Comments are closed.