Présidence CAF: AHMAD espère un quitus de la FIFA pour la validation de sa candidature le 12 mars

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 5 février 2021, durant des discussions houleuses à Yaoundé, le Comité exécutif de la confédération africaine de football (CAF) a choisi d’écarter la recommandation de sa propre Commission de gouvernance de rétablir AHMAD AHMAD comme candidat à la présidence, en énonçant que le dernier mot de cette affaire revenait à la Fédération internationale de football association (FIFA).

Banner

Ainsi, malgré la levée de la suspension du Président de la CAF AHMAD AHMAD le 29 janvier dernier par le Tribunal arbitral du sport (TAS), la candidature du représentant continental de la FIFA en Afrique à sa propre succession le 12 mars prochain reste très incertaine. En effet, d’après la “BBC“, c’est durant une réunion agitée Samedi dernier au Cameroun, que le Comité exécutif de la CAF a ignoré l’avis de la Commission de gouvernance, organe indépendant, et a choisi de se fier à l’organe de gestion du football au niveau international, la FIFA.

En bref, le Président de la CAF AHMAD avait été suspendu pour une durée de 5 ans en novembre 2020 par la FIFA, pour des soupçons de malversations financières et de manquement à l’éthique de l’instance internationale. Une décision révoquée fin janvier par le Tribunal arbitral du sport (TAS), ce qui a permis au Président AHMAD de retrouver sa fonction durant le CHAN 2020 au Cameroun. Ainsi, s’il est vrai que le née-statut du Président AHMAD soit validé par la Commission de gouvernance de la CAF, qui a emboité le pas du TAS, néanmoins, le Comité exécutif de la CAF reste fermement opposé au dérogations du TAS et a indiqué que le maître mot de cette affaire devrait revenir à la la FIFA.

Banner

Quoiqu’il en soit, le feuilleton AHMAD va continuer d’agiter les polémiques au sein de la CAF jusqu’au 12 mars prochain, date des prochaines élections qui se tiendront au Maroc. À ce jour 4 candidatures ont été retenues dont: Jacques ANOUMA (Côte d’Ivoire) ; Patrice MOTSEPE (Afrique du Sud) ; Augustin SENGHOR (Sénégal) et Ahmed YAHYA (Mauritanie).

Share.

About Author

Comments are closed.