Gabon /Covid-19: Relâchement dans les transports en commun

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La mesure de limitation des passagers dans les transports urbains imposée par le Gouvernement semble de moins en moins respectée. Le constat est fait un peu partout du relâchement tant des usagers que des transporteurs, qui manquent aujourd’hui de se tenir à cette exigence pour leur propre santé.

Nos confrères de “Nour Tv” ont sillonné la capitale à l’occasion d’un reportage et en ont fait le constat amer: Les mesures de restrictions sont peu respectées aujourd’hui. Symbole de la disparition de ces mesures de prudence, les transports en commun sont bondés à toute heure en dépit de l’imposition d’un nombre limité de passagers.

Pour un usager interrogé par nos confrères, la faute revient aux chauffeurs, «parce qu’ils veulent gagner. Ils sont donc obligés de prendre plus de clients». Face à cette accusation, un chauffeur a rétorqué: «Ça ne vient pas de nous-mêmes. Parfois ça peut arriver par erreur. Mais parfois quand les clients sont pressés, surtout les élèves, malgré notre opposition, ils refusent de descendre pour respecter le nombre maximum imposé».

Pour un autre usager, il est tout simplement impossible de respecter les mesures de restriction dans les transports. «Au moment où l’on attend le taxi, l’on se serre déjà. Lorsque le taxi arrive, l’on se dispute et c’est là que c’est compliqué».
Preuve que le système de transport n’est pas suffisamment organisé pour permettre de respecter toutes les mesures gouvernementales.

Share.

About Author

Comments are closed.