Gabon: 1425 emplois en moins dans le secteur privé depuis janvier 2020

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

D’après des données publiées par la direction générale du Travail, le secteur privé a perdu 1425 emplois de janvier à septembre. S’il est vrai que la crise sanitaire a engendré la majorité de ces pertes, néanmoins elles ne sont pas toutes imputables à la Covid-19. Les statistiques précitées font également mention d’un regain du nombre de fonctionnaires et de la mise au chômage technique de 11 875 personnes.

En effet, la direction générale du Travail met en exergue la perte au 30 septembre 2020 de 1425 emplois dans le secteur privé. Soit 530 pour des motifs disciplinaires, 835 pour des raisons économiques, et 11 875 travailleurs au chômage technique.

«La direction générale du Travail a mené cette étude sur 330 entreprises, ayants exercées dans des domaines distincts. Ainsi, les secteurs les plus impactés par les licenciements économiques au 30 septembre 2020 sont: le secteur forestier avec 289 pertes d’emplois (32,29%) ; l’industrie pétrolière avec 116 pertes d’emplois (soit 12,96%) ; les services avec 207 pertes d’emplois (soit 23,12 %). Aussi, les domaines affiliés aux BTP et à l’hôtellerie ont respectivement perdu 65 et 63 emplois (soit 7,26% et 7,03%)», a souligné “Gabon Review”.

Pendant ce temps à la Fonction publique, la direction générale du Travail fait mention de l’arrivée de 1125 agents sur la période susmentionnée. Soit une hausse de 1,1% des effectifs. Cette augmentation s’est expliqué par la régularisation des situations administratives ainsi que les recrutements significatifs effectués dans les secteurs prioritaires tels que la Santé, et l’Éducation…

En somme, le rapport de la direction générale du Travail va à contrario des prévisions du Programme des nations unies pour le développement (PNUD), qui prévoyaient la perte globale de 104 000 emplois. Reste à savoir si l’étude du PNUD a effectué également une prise en compte du secteur informel.

Share.

About Author

Comments are closed.