Gabon: “Jamais, la distance qui sépare les gouvernants et le corps social n’a été aussi grande”, dixit Dieudonné MINLAMA MINTOGO

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est le constat fait par le Président du parti Ensemble pour la République (EPR), Dieudonné MINLAMA MINTOGO, dans un libre propos au sujet de l’annonce imminente du Gouvernement sur la phase II de l’allègement des mesures restrictives en vigueur sur l’ensemble du territoire national. Des annonces qui vont se faire ce vendredi 16 octobre à 15 heures.

Au paroxysme d’un climat social rendu extrêmement tendu par l’annonce unilatérale des leaders religieux, de la réouverture des églises dès le 25 octobre prochain, il semble que le Gouvernement ait décidé d’éviter la confrontation. Du moins, c’est cette perspective que laisse planer les annonces prévues par l’équipe gouvernementale ce vendredi.

Le président de l’EPR, Dieudonné MINLAMA MINTOGO, est d’avis que le statu quo actuel a quelque peu forcé l’Exécutif à passer à l’action.
« Jamais, la distance qui sépare les gouvernants et le corps social n’a été aussi grande, jamais le crédit du gouvernement auprès du peuple n’a été aussi bas. Jamais, une annonce ou encore une déclaration du gouvernement n’a été aussi attendue. Jamais, notre pays n’a été aussi proche du point de rupture », a-il estimé.

Il va sans dire que les annonces du gouvernement vont retenir toutes les attentions ce jour, au moment où les citoyens s’interrogent sur quelles mesures vont être prises dans le cadre de la lutte contre la propagation de l’épidémie de COVID-19. Pour rappel, le pays est toujours sous le coup de l’état d’urgence, prolongé de 45 jours de plus, jusqu’à fin novembre. Que va donc proposer le Gouvernement aux Gabonais ? La réponse, cette après-midi.

Share.

About Author

Leave A Reply