Gabon /Rentrée scolaire 2020-2021: 2000 établissements pourraient ne pas ouvrir

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 14 octobre 2020 à Libreville, le ministère de l’Enseignement supérieur et de l’éducation nationale a mis en place une commission ministérielle pour l’enseignement privé. À l’ordre du jour, il s’est agit d’effectuer un diagnostic des structures scolaires privées laïques, afin que celles-ci soient conformes aux normes du système éducatif gabonais. À cet effet, Patrick MOUGUIAMA DAOUDA, Ministre de tutelle, a rappelé que les établissements dans l’informel ne pourront pas ouvrir le 9 novembre, lors de la prochaine rentrée des classes.

Réunie 12 ans après sa dernière édition, la commission ministérielle de l’enseignement privé a enregistré 2000 établissements en situation irrégulière sur l’ensemble du territoire national. Elle a par ailleurs, relevé les choix douteux du corps professoral et du personnel d’encadrement exerçant dans les structures scolaires privées laïques. En plus des effectifs pléthoriques dans les salles de classe, a rappelé “Médias 241”. 

Cette assise du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de l’Education Nationale vise l’optimisation de la qualité de la formation scolaire au Gabon. Car en 2019, selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), le taux de redoublement atteignait les 30%. Ce qui constitue un indice défavorable pour la qualité de l’éducation d’un pays.

Share.

About Author

Leave A Reply