Gabon / Suspension de l’émission “Surface”:le numéro diffusé n’avait pas reçu l’approbation de la direction des programmes

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le groupe de télévision nationale Gabon 1ere a récemment décidé de la suspension de son émission “Surface”, qui met en lumière les maux de la société. En cause de cette sanction, les présentateurs auraient diffusé sur les réseaux sociaux, un numéro, qui n’aurait pas reçu l’aval de la direction des programmes. 

En effet, les présentateurs de “Surface” se seraient passés de l’approbation de leur hiérarchie avant de mettre en ligne la seconde partie de l’émission initiée le 20 août 2020. Celle-ci abordait les difficultés des employés de la Société d’acconage et de transport maritime (Satram), dépourvus depuis plusieurs mois déjà de leurs salaires. 

Dans la première partie de ce thème, qui avait été diffusée sans encombre, les présentateurs étaient revenus sur les étapes de la procédure de redressement judiciaire, qui aurait été bâclée. Avant de présenter les irrégularités dans la gestion du compte de redressement qui serait assurée par le Syndic judiciaire et par le directeur général en violation des dispositions légales. 

Mais, cette fois c’est d’une sanction qu’ont écopé les présentateurs, pour avoir ignoré l’approbation de la direction des programmes, qui n’aurait pas validé la diffusion de ce numéro. Car, pour rappel, l’émission “Surface” est d’abord et exclusivement la propriété du groupe Gabon 1ere, qui en détient les droits. De fait, nul ne peut publier le contenu d’un programme sur les réseaux sociaux si la chaîne propriétaire dudit programme ne l’a pas elle-même publié au préalable.

Share.

About Author

Leave A Reply