Gabon : Découverte d’un réseau de trafic de bulletins scolaires

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

La commission rogatoire mise en place par le ministère de l’Education nationale aurait permis de découvrir un important trafic de bulletins de notes, dans la capitale, Libreville. Cette découverte fait suite à la campagne organisée par la Direction Générale des examens et concours dans le cadre des préparatifs des examens de fin d’année.

Selon le Secrétaire général du ministère de l’Éducation nationale, Théodore KOUMBA, plusieurs établissements scolaires se sont livrés à cette activité illicite, dans le cadre de la production de leurs bulletins scolaires. Il s’agirait entre autres du collège Saint pierre, du collège Evangélique de Melen ou encore du complexe scolaire Elite, rapporte le site d’informations “241news.com”.

La récente découverte de ce trafic, mettrait en cause plusieurs parents d’élèves, des chefs d’établissement et des élèves eux même. Toujours selons “241news”, le Secrétaire Général du Ministère de l’Education Nationale a également indiqué qu’en plus des établissements d’enseignement scolaire incriminés, l’ancienne Gare Routière constituerait aussi l’une des plaques tournantes de ce trafic de faux bulletins.

Théodore KOUMBA, a précisé que des sanctions à l’encontre des élèves et des producteurs de ces faux documents seraient actuellement en proposition sur la table de la tutelle.

«Il y a des sanctions qui sont proposées. À l’endroit des élèves, il s’agira des actions administratives. La sanction maximale sera l’exclusion avec la possibilité de ne pas prendre part aux examens de baccalauréat. Et la sanction pénale sera la traduction de ce dernier devant les juridictions compétentes pour usage de faux», a-t-il fait savoir.

À l’endroit des chefs d’établissement, les sanctions administratives concernent la suspension des fonctions avec conseil de discipline et sans doute la révocation telle que prévue par la loi. Pour les parents d’élèves, ce sera essentiellement des sanctions pénales pour faux et usage de faux.

À noter que ce trafic de bulletins à grande échelle a été démantelé grâce à l’application X-GEST qui oriente actuellement la vie scolaire dans les établissements.

Share.

About Author

Leave A Reply