lundi, avril 6

Gabon / Covid-19 : PCMM exhorte les autorités à «tirer un avantage de [notre] faible population», pour maîtriser la pandémie

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

À l’instar de nombreuses personnalités gabonaises qui se mobilisent ou apportent leurs contributions quelqu’en soit la nature, l’ancien vice-président Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU a émis sur sa page Facebook, un avis quant aux dispositions à prendre pour permettre au Gabon de s’assurer une victoire contre le Covid-19. Ci-dessous l’intégralité de son propos.

«Le porte parole de la cellule de crise par son irritation a montré que la situation dans notre pays risque de déraper, mettant en danger nombre de nos concitoyens :
Le Gabon ne peut pas se le permettre et ne doit pas se le permettre.

Certains pays par le nombre de leur population peuvent et doivent ordonner des tests pour tous, c’est le cas du Gabon et, ainsi traiter ceux qui sont atteints et confiner ceux qui sont sains.
Le confinement des personnes saines d’une part et le traitement de celles porteuses et malades en isolation d’autre part, tout en maintenant les frontières fermées, assureraient à notre pays, au terme de ce processus qui peut durer tout au plus un mois, la victoire contre le Coronavirus. Cependant, pour gagner la guerre contre ce virus meurtrier, il faudrait que chaque pays fasse autant et, en même temps aux fins d’éviter un éternel recommencement.

Pour le Gabon, la question qui se pose aujourd’hui et avec acuité est celle de savoir si nous avons la volonté de doter nos hôpitaux régionaux et nos centres médicaux de laboratoire à  l’instar des CTA pour des tests appropriés et rapides ou, allons nous continuer à le faire uniquement à Franceville ?
La détection du Coronavirus est- elle plus compliquée à réaliser que celle de la grippe, du VIH etc ?

Par ailleurs, c’est l’occasion, si ce n’est de dénoncer le fait que le CIRMF soit pour notre pays la seule structure pour y effectuer des tests, structure située à 800 km de Libreville à un moment ou  la ville qui l’abrite n’est plus desservie quotidiennement par plusieurs aéronefs, c’est pour le moins l’opportunité d’inciter le Gouvernement à voir avec des pays amis si des kits existent pour s’en procurer afin d’engager efficacement un dépistage pour seulement deux millions d’âmes.

Pour tout dire, si le Gabon ne peut pas tirer un avantage de sa faible population pour réaliser ce que d’autres pays ne peuvent toujours pas compte tenu de l’immensité et de leur territoire et de leur population (exception de la Chine), alors nous aurons tous apporter  la preuve au monde entier de notre incapacité notoire à gouverner notre cher et beau Pays.

Prouvons donc le contraire et faisons ce qu’il faut puisque nous disposons des moyens financiers adéquats»

QUE DIEU NOUS INSPIRE DANS CETTE DIFFICILE EPREUVE

Pierre-Claver MAGANGA MOUSSAVOU

Share.

About Author

Leave A Reply