Gabon /collecte des déchets: le HCECV s’attaque au pont de la CNSS

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ce vendredi 13 décembre 2019, le Haut commissariat à l’Environnement et au Cadre de Vie (HCECV), en collaboration avec le Ministère de la Défense Nationale par le biais du Génie Militaireles mairies de Libreville, Owendo et Akanda ainsi que des sociétés spécialisées de collecte, a renouvelé son action d’assainissement des espaces publics cette fois, dans le 4e arrondissement, au lieu-dit Pont de la CNSS. Cette démarche, qui s’inscrit dans le temps vient une fois encore, interpeller l’ensemble de la population, quant à la nécessité d’améliorer notre cadre de vie et protéger notre environnement.

Après les plages de la capitale, Yannick ONGONWOU SONNET, haut commissaire au HCECV, s’est attaqué au pont de la CNSS, à l’embouchure de la rivière Batavéa. En effet, canalisé sur 9 kilomètres, du pont d’Akébé jusqu’à la sortie du côté de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), ce canal est un îlot d’immondices, pour lesquelles le HCECV et ses partenaires ont engagé des travaux d’assainissement.

«Aujourd’hui nous sommes devant le très fameux pont de la CNSS, devenu très connu pour son insalubrité», a entamé Yannick ONGONWOU SONNET. Avant d’expliquer que cette zone laissée à l’abandon durant de nombreuses années, nécessite une intervention en profondeur. «Aujourd’hui sur le terrain vous avez une pelle mécanique et des camions qui ont été mobilisés pour s’attaquer à ce problème. Au bout de quelques heures de travail, nous avons sorti plus de 200 pneus, plus de 12 000 bouteilles en plastique, des gazinières, des encombrants, des cadavres de chiens», a-t-il énuméré rappelant l’implication des populations quant à cette situation.

Invitant par ailleurs, les citoyens à prendre une part active à cette campagne d’assainissement, qui se prolongera sur plusieurs, afin de rendre au pont de la CNSS la splendeur de ses premiers jours. «Chacun au quotidien, doit venir contribuer et éviter les mauvais gestes. Aujourd’hui, ce n’est pas une épée dans l’eau, c’est un début. C’est une action importante qui va se dérouler sur plusieurs jours, qui va permettre de désengorger l’embouchure. Et le travail va continuer et doit se pérenniser dans le temps par des actions régulières», a-t-il adressé à la conscience des populations.

Images Avant et Après le passage du Haut commissariat à l’Environnement et au Cadre de Vie

Pour rappel, le 7 décembre dernier, à l’occasion de la “journée citoyenne“, le HCECV avait lancé l’opération dite “Plages propres“. Laquelle, en plus de l’amélioration du cadre de vie des populations et la lutte contre la résurgence des déchets en mer et leur échouage sur les plages, contribuait à offrir aux tortues un cadre idéal en cette saison de ponte.

Share.

About Author

Leave A Reply