Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU: n’est officiellement plus Vice-président

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est la fin d’une aventure «Républicaine» qui a débuté le 21 août 2017. Ce 05 juillet 2019, Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU (PCMM), ancien collaborateur d’Ali BONGO ONDIMBA, a reçu la notification officielle lui signifiant la fin de son mandat en tant que Vice-président de la République gabonaise. L’homme a le cuir épais ! Suspendu de ses fonctions au début de l’affaire des 353 conteneurs disparus, le président du Parti social-démocrate (PSD) n’a visiblement pas dit son dernier mot: vu qu’il entend porter l’affaire devant le Conseil d’État.

Voilà tout est (officiellement) fini. 44 jours après l’annonce de son éviction au poste de vice-président de la République, «le 05 juillet, PCMM a enfin reçu la notification de son limogeage», a révélé le numéro 3052 du magazine africain “Jeune Afrique”. Celle-ci, pourtant disponible depuis le jour de ladite annonce, traînait «dans le circuit du secrétariat général de la présidence depuis le 21 mai, date de son renvoi», poursuit la source. La rédaction de Vox Populi (Vxp241) , s’est rapproché du PSD ou l’information a été confirmée.

L’ancien vice-président gabonais, qui doit désormais faire ses cartons après plus d’un mois d’attente, dit vouloir porter cette affaire devant le conseil d’État. Par ailleurs, il a confié n’avoir jamais perçu certains avantages liés à l’exercice de sa fonction. Tels que voiture de fonction, entretien de son domicile, ainsi que des primes pour ses collaborateurs.

Affaire à suivre!

Share.

About Author

Leave A Reply