Immobilier : Léandre NZUE contre Averda et Clean Africa

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 15 mai 2019, le maire de Libreville, Léandre NZUE s’est rendu au siège d’Averda et de Clean Africa, à Mindoubé, accompagné d’un huissier de justice, afin de déloger lesdites sociétés de cette base qu’il affirme appartenir à la Mairie de Libreville.

Selon l’édile, les sociétés Averda et Clean Africa occupent illégalement le terrain qui leur sert de siège, d’autant plus qu’elles ne l’ont ni loué ni acheté. Pire encore, elles ont maintes fois été enjointes de régulariser leur situation vis-à-vis de la mairie, mais en vain. Un immobilisme méprisant que le nouveau maire de Libreville n’entend pas laisser perdurer davantage, raison de sa descente musclée sur le terrain litigieux.

«Ça fait depuis plusieurs années que ça dure. On leur a fait des sommations, ils n’ont pas réagi », a t-il déclaré selon “Gabonreview”, avant d’ajouter « Donc, ce matin [Ndlr. 15 mai), on a décidé avec un huissier de libérer les lieux ».

Depuis qu’il est arrivé à la Mairie de Libreville, Léandre NZUE s’intéresse beaucoup aux dossiers liés au foncier, au patrimoine et à l’immobilier de la mairie. C’est ainsi qu’il avait déjà clamé urbi et orbi son mécontentement dans l’affaire de la vente du terrain abritant l’école publique de Lalala, déterminé à annuler cette cession illégale selon lui. Aujourd’hui, ce sont les sociétés de ramassage des ordures qui sont dans son viseur et le maire de Libreville se montre intransigeant d’autant plus que toujours d’après “Gabonreview”, il est en passe de mettre en œuvre des projets d’aménagement de la ville et qu’il souhaite disposer de locaux pour le stockage de gros engins. Bref, on n’a pas fini d’entre parler de sa campagne contre le désordre foncier.

Share.

About Author

Leave A Reply