Gabon: Julien NKOGHE BEKALE devise avec les membres du CND

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le cadre de la caravane d’explications des réformes multisectorielles initées depuis 2017, le Premier ministre, Julien NKOGHE BEKALE, s’est rendu vendredi 17 mai 2019, au Conseil national de la démocratie (CND).

Accueilli chaleureusement par les membres de cette institution qui regroupe les acteurs politiques de la majorité et de l’opposition, le Premier ministre, a expliqué les réformes engagées par le gouvernement, comportant trois axes majeurs à savoir, les réformes multisectorielles, les mesures prioritaires du gouvernement et le dialogue multidimensionnel et permanent.

Selon nos confrères de l’Agence gabonaise de presse “AGP”, les membres du CND ont également reçu des outils à même de les amener à mieux promouvoir l’action gouvernementale auprès de leurs différentes écuries politiques. Confirmant au passage ainsi l’option d’un dialogue permanent, prise par lui à l’endroit des différentes composantes et des forces vives de la nation.

«Les partis politiques que vous représentez tous ici, sont assurément les partenaires de premier choix que mon gouvernement entend associer dans sa démarche visant à raffermir l’esprit de cordialité de nos rapports. Nous mesurons la place importante que vous occupez dans la sauvegarde de la stabilité sociopolitique de notre pays. Il n’y a point de démocratie dans un état sans partis politiques», a-t-il déclaré.

Les interventions des membres du CND ont été axées également sur les détournements de fonds public, la corruption, la biométrie et le prochain recensement des fonctionnaires à venir. Ils ont également formulé des propositions sur les thématiques abordées. Ce qui du point de vu du responsable de ladite institution, Séraphin NDAOT REMBOGO participe à la promotion, et à la consolidation de la démocratie au Gabon. Une initiative qui, selon ce dernier, devrait inspirer plus d’un dans le cadre de la recherche de solutions à même de faire avancer le Gabon.

«Cette initiative volontariste, dans le contexte actuel, est louable, est salutaire. Elle constitue même un cas d’école à méditer, qui devrait susciter d’autres vocations à même de traiter tous les problèmes que rencontre notre pays», a souligné Séraphin NDAOT REMBOGO, ajoutant que «l’expérience politique nous enseigne que le débat précède la décision en tout lieu et qu’une décision préalablement expliquée et débattue, quelle que soit sa nature et son impact, est souvent facile à appliquer, à partager avec les citoyens destinataires de cette décision».

Share.

About Author

Leave A Reply