Se connecter avec nous
Banner

Politique

Liquidation supposée de la GOC: BBM a «failli en venir aux mains avec Madeleine BERRE et Régis IMMONGAUT»

Publié

sur

Le 30 avril 2019, une publication de l’hebdomadaire confidentiel Africa Energy intelligence, a révélé une condition indispensable au financement intégral du plan triennal accordé au Gabon. Le Fonds monétaire international (FMI), aurait exigé de l’État gabonais la liquidation de la Gabon oïl company (GOC). En homme responsable, prévenant et bagarreur, l’ancien Vice-premier ministre, Bruno Ben Moubamba ( BBM), à ce propos, indique avoir eu quelques anicroches avec ses désormais ex-collègues du Gouvernement ce qui lui aurait valu une exclusion le 7 septembre 2017.
On peut le dire BBM a du flair ! Car, il semblerait que l’homme, jadis membre du Gouvernement, ait mis en garde à plusieurs reprises le président Ali BONGO ainsi que son Premier ministre, et le ministre du Pétrole et des hydrocarbures, quant à la situation de la GOC.

«J’avais dit à Ali BONGO et à Emmanuel ISSOZE NGONDET de renoncer à cet emprunt. J’ai même failli en venir aux mains avec Régis IMMONGAULT et Madeleine BERRE à cause de cette option basée sur le surendettement. Je m’en fous : ils savent désormais tous que j’ai eu raison que la solidarité gouvernementale ce n’est pas soutenir des bêtises», s’est il exprimé sur les réseaux sociaux, à la lecture de la présumée sortie du FMI.
En effet, le magazine hebdomadaire, rapporte que le l’institution internationale ne peut poursuivre son plan de financement triennal au Gabon si la GOC, n’est pas liquidée. «Le FMI conditionne le déboursement du reliquat du programme de soutien au pays, au démembrement de la GOC», peut-on y lire telle une menace à l’endroit du pays. Lequel a véritablement besoin dudit reliquat, estimé à «246,1 millions de dollars ».

Pour le gouvernement gabonais, notamment le ministre de l’Economie Jean-Marie OGANDAGA, de même que le chef de mission du FMI en visite à Libreville, Boileau YEYINOU LOKO ses informations relatives à la liquidation de la GOC ne sont pas avérées. Ce dernier rappelant que «le FMI n’a pas le pouvoir de liquider des entreprises qui appartiennent à des pays souverains». Une réponse qui tombe à pic, car pour le gouvernement, « la GOC est une affaire de souveraineté nationale, sa fermeture ne sera jamais d’actualité ».

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Politique

Concertations politiques : Ali BONGO fixe la rencontre au 13 février

Publié

sur

Ali Bongo BONGO ONDIMBA a fixé la date de la concertation avec l’ensemble de la classe politique au lundi 13 février prochain. C’est ce qu’a annoncé le communiqué final du Conseil des ministres de mercredi 1er février dernier. En effet, précise-t-il, «fidèle à son engagement de promouvoir la paix et l’état de droit démocratique, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a informé le Conseil des Ministres de sa décision de convier la classe politique à une concertation à compter du 13 février prochain». L’annonce du début de cette grande messe politique devrait d’ores et déjà donner aux différents états-majors de mieux se préparer. Faut-il rappeler que «cette rencontre devrait permettre d’établir les conditions de l’organisation de consultations électorales apaisées».

MEZ

Continuer La Lecture

Politique

Libreville /PDG: les commerçantes d’Okala “réaffirment leur soutien à la politique d’ABO”

Publié

sur

L‘on peut dire que les rencontres de proximité initiées par le parti démocratique gabonais (PDG) portent leurs fruits. Du moins, dans le 1er arrondissement de Libreville, ce samedi 28 janvier 2023, elles n’ont pas été vaines. Car au passage des cadres dudit parti, des commerçantes exerçant au quartier Okala ont dit “oui” à la politique menée par le Chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA.

Ce weekend, l’honorable Gabriel MALONGA MOUELE, le premier Secrétaire d’arrondissement, Judes Pety DIBAKA, Patrice ABOUBAKAR NENDJOT ainsi que le Membre du Conseil consultatif, Hugues MBOUMBA NGUEMA quiaccompagnaient les fédéraux du premier siège du 1er arrondissement et de nombreux militants sont allés à la rencontre des jeunes et des femmes.

Dressant la liste des difficultés qu’elles rencontrent dans leur quotidien, les commerçantes de ce siège du 1er arrondissement de Libreville se sont dites satisfaites de la politique menée par Ali BONGO. Tant et si bien qu’elles lui ont réitéré leur soutien.

La rencontre au cours de laquelle régnait une ambiance festive, s’est achevée sur une note de satisfaction tant pour les populations que pour la délégation du parti de la majorité. Apportant ainsi la preuve de ce que la nouvelle méthode de travail qui consiste à réaliser des rencontres de proximité est bien efficace.

Continuer La Lecture

Politique

Gabon 2023 /PDG: plus de 100 nouvelles adhésions pour le 1er arrondissement de Libreville

Publié

sur

Samedi 28 janvier dernier, les cadres du Parti démocratique gabonais (PDG) du 1er arrondissement se sont déployés à Okala, dans deux rencontres de proximité et d’ échange avec les populations de ce quartier du premier arrondissement comptant pour la circonscription électorale du 1er siège. Ces rencontres de proximité entrent dans le cadre des rencontres de proximité axée dans le cadre du renforcement du processus d’enrôlement des électeurs de cette circonscription électorale. Il s’agit du nouveau style de travail initié par la fédération de la circonscription électorale du premier arrondissement 1er siège de Libreville du parti portant série de rencontre de proximité avec les populations.

Le PDG est déjà sur le terrain pour ratisser large, en perspective des élections présidentielles et deux autres échéances électorales prévues cette année (législatives et locales). La délégation était notamment constituée de l’honorable Gabriel MALONGA, le secrétaire adjoint 1Judes Pety DIBAKA, le camarade Patrice ABOUBAKAR NENDJOT, le membre du comité central Hugues MBOUMBA NGUEMA, les fédéraux du Premier Arrondissement et des nombreux militants. En tout, c’est un peu plus de 100 nouvelles adhésions de jeunes qui ont adhéré au Parti de masses. Les nouveaux jeunes pedegistes ont signés in situ leurs fiches d’adhésion au Parti donnant lieu à leur insertion de suite dans les structures de base.

Profitant de l’occasion ainsi offerte, les femmes commerçantes d’okala ont exposé leurs difficultés quotidiennes; difficultés que les cadres pedegistes du premier arrondissement entendent transmettre à qui de droit pour un règlement optimal dans les meilleurs délais. À l’unisson, les jeunes et les commerçantes d’ Okala ont réaffirmé leur Soutien total à la Politique d’Ali BONGO ONDIMBA. Déroulées dans une ambiance conviviale et citoyenne, les deux rencontres se sont achevées par une collation.

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner

Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.