Se connecter avec nous
Banner

Gouvernement

Julien NKOGHE BEKALE : rejette l’idée d’un troisième dialogue

Publié

sur

Au moins il ne pourra pas être taxé d’hypocrisie. Il? Lui, le Gouvernement, qui par la voix de son chef Julien NKOGHE BEKALE, a donné une fin de non recevoir aux appels au dialogue formulés par la société civile, une frange de l’opposition et même l’Union Européenne (UE). Dans un entretien accordé récemment au premier quotidien national, “l’Union”, Julien NKOGHE BEKALE, a affirmé que le Gabon ne tiendra pas un troisième dialogue.
Minimisation du climat social actuel ou simplement ignorance des faits, le retour du Chef de l’État a sans doute conforté la position des possédants. Sinon, à quel dialogue faisait allusion, Julien NKOGHE BEKALE, lors de sa déclaration de politique générale ?
La réponse, sans doute dans l’interview qu’il a accordée à nos confrères de l’Union. Ainsi, le Premier ministre a indiqué qu’il, «ne pense pas que pour se parler ou réapprendre à se parler, les Gabonais aient besoin d’une grande messe». Un pied de nez aux partisans du dialogue et du consensus à l’instar, de l’Union Européenne (UE), l’ancien candidat à la présidentielle de 2016, Dieudonné MINLAMA MINTOGO et Alexandre BARRO CHAMBRIER, président du parti Rassemblement Héritage & Modernité (RHM).
Si ces derniers y ont vu depuis l’Accident vasculaire cérébral (AVC) d’Ali BONGO ONDIMBA, le coup d’État manqué du 7 janvier dernier, l’insistance sur la vacance de pouvoir et maintenant les mesures d’austérité, des grosses failles susceptibles d’entacher le vivre-ensemble des gabonais, le Gouvernement, lui y voit également un moyen de discuter, certes, mais dans les conditions prévues par la loi. Ainsi, pour Julien NKOGHE BEKALE, «le Conseil national de la démocratie (CND), (dont beaucoup demandent la dissolution), est le cadre approprié pour le faire». «Ce qui compte, c’est le fond, pas la forme. Au sein de l’Assemblée nationale même, la pluralité des profils politiques devra favoriser l’expression d’un débat démocratique ouvert et républicain», a-t-il poursuivi. Parmi les instances de discussion, il compte également le Conseil économique social et environnemental (Cese).
Un appel au dialogue, comme auparavant, qui serait motivé «par des petits calculs politiciens», selon l’intéressé. Pour le natif du Komo-Mondah, «Ce qu’attendent les Gabonais de leurs dirigeants, ce n’est pas l’organisation d’un énième dialogue politique, mais des réformes avec un impact concret et positif sur leur vie quotidienne».
A tort ou à raison, si les conclusions du dernier dialogue ont été biaisées, avec comme cerise sur le gâteau, un partage de postes entre leaders politiques, il n’en demeure pas moins que les institutions précitées auront inéluctablement besoin de plus de places assises pour contenir les milliers et les milliers de gabonais qui, frappés par les récentes mesures d’austérité prises en Conseil des ministres, le 28 mars, viendront grossir les rangs des mécontents. Le troisième dialogue s’annonce donc pas si simple que ça. Car, il est vital à la nation. Et il serait judicieux qu’il soit, «réellement inclusif et sans tabous», pour emprunter les termes de Dieudonné MINLAMA MINTOGO.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Gouvernement

Gabon: composition du gouvernement OSSOUKA RAPONDA

Publié

sur

PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT : Mme Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA

MINISTRES D’ETAT 

Ministre d’État, Ministre des Relations avec les Institutions Constitutionnelles et les Autorités Administratives Indépendantes : Mme Denise MEKAM’NE EDZIDZIE épse TATY 

Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur : M. Lambert Noël MATHA 

Ministre d’État, Ministre de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques : M. Alain-Claude BILIE-BY-NZE 

Ministre d’État, Ministre de la Communication, et de l’Économie Numérique : M. Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU 

LES MINISTRES 

Ministre des Affaires Étrangères : M. Pacôme Moubelet Boubeya 

Ministre de la Défense Nationale : M. Michael Moussa ADAMO 

Ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption : M. Francis NKEA NDZIGUE 

Ministre de la Culture et des Arts : M. Michel MENGA M’ESSONE 

Ministre de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des Territoires : M. Mathias OTOUNGA OSSIBADJOUO 

Ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle, Porte-Parole du Gouvernement : Mme Madeleine BERRE 

Ministre du Tourisme : M. Pascal HOUANGNI AMBOUROUET 

Ministre de l’Économie et de la Relance : M. Jean-Marie OGANDAGA 

Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, et Chargé des Droits de l’Homme : Mme Erlyne Antonella NDEMBET épouse DAMAS 

Ministre des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, Chargé du Plan Climat, et du Plan d’Affectation des Terres : Professeur Lee WHITE 

Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique, du Transfert de Technologies, de l’Éducation Nationale, Chargé de la Formation Civique : M. Patrick DAOUDA MOUGUIAMA 

Ministre du Budget et des Comptes Publics : MSosthène OSSOUNGOU NDIBANGOYE 

Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et de l’Alimentation : M. Biendi MAGANGA MOUSSAVOU 

Ministre des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures et de l’Habitat : M. Léon BONDA BALONZI 

Ministre de la Santé : M. Guy Patrick OBIANG NDONG 

Ministre du Pétrole, du Gaz, et des Mines : M. Vincent de Paul MASSASSA 

Ministre des Affaires Sociales et des Droits de la Femme : Mme Prisca KOHO épouse NLEND 

Ministre du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises, et de l’Industrie : M. Hughes MBADINGA MADIYA 

Ministre des Sports, Chargé de la Vie Associative : M. Franck NGUEMA 

Ministre de la Promotion des Investissements, des Partenariats Publics-Privés, Chargé de l’Amélioration de l’Environnement des Affaires : Mme Carmen NDAOT 

MINISTRES DELEGUES 

Ministre Délégué auprès du Ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, Chargé du Plan Climat, et du Plan d’Affectation des Terres : M. Charles MVE ELLA 

Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Étrangères : Mme Yolande NYONDA 

Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique, du Transfert de Technologies, de l’Éducation Nationale, Chargé de la Formation Civique : Mme Camélia NTOUTOUME-LECLERCQ 

Ministre Délégué auprès du Ministre d’État, Ministre de la Communication et de l’Économie Numérique : Mme Gisèle AKOGHE 

Ministre Délégué auprès du Ministre d’État, Ministre de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques : M. Séverin MAYOUNOU 

Ministre Délégué auprès du Ministre des Transports, de l’Équipement, des Infrastructures, de l’Habitat : M. Brice PAILLAT 

Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle : Mme Aubierge Sylvine NGOMA 

Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Économie et de la Relance : Mme Nicole Janine Lydie ROBOTY ép. MBOU 

Continuer La Lecture

Gouvernement

Gabon : BLA rejoint le gouvernement NKOGHE BEKALE II

Publié

sur

Ce jeudi 07 novembre 2019, par décret du Président de la République, Brice LACCRUCHE ALIHANGA, a été démis de ses fonctions de Directeur de cabinet du palais du bord de mer. Il rejoint dès ce jour le rang des ministres du gouvernement Julien NKOGHE BEKALE II, au titre de ministre chargé du suivi de la stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable.

Si les rumeurs commençaient à envahir la toile, le premier ministre, chef du gouvernement l’a rendu public ce jour,
Brice LACCRUCHE ALIHANGA a quitté le palais du bord de mer. Désormais, le messager d’Ali BONGO ONDIMBA officiera en tant que ministre chargé du Suivi de la Stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable.

Créé sur mesure pour l’ex-Dircab, ce nouveau département vient trahir la volonté du gouvernement à réduire le train de vie de l’État.

Continuer La Lecture

Gouvernement

Gabon / Gouvernement  : 4 nouveaux membres prêtent serment devant Ali BONGO ONDIMBA

Publié

sur

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba, a présidé ce jour au Palais Présidentiel, la cérémonie de prestation de serment de quatre nouveaux membres du Gouvernement.

En présence des membres de la Cour Constitutionnelle, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, et des membres du Gouvernement, cette cérémonie solennelle s’est tenue conformément aux dispositions de l’article 15 de la Loi fondamentale gabonaise.

« Je jure de respecter la Constitution et l’Etat de droit, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans le strict respect de ses obligations de loyauté à l’égard du Chef de l’Etat, de garder religieusement, même après cessation de mes fonctions, la confidentialité des dossiers et des informations classés secret d’Etat et dont j’aurais eu connaissance dans l’exercice de celles-ci. Je le jure », ont déclaré les quatre nouveaux Ministres qui devront matérialiser les instructions du Chef de l’Etat chacun dans leurs domaines respectifs, sous l’impulsion du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.