Se connecter avec nous

Société

Libreville /Tournoi de jeu d’échecs: C’est parti pour la 4e édition !

Publié

sur

Ca y est ! Le coup d’envoi de la 4e édition du tournoi de jeu d’échecs a été donné ce 24 avril 2023, à L’hôtel Hibiscus sis au quartier Louis, en plein cœur de Libreville. En présence des représentants des entreprises partenaires de cet événement, dont Sunu Assurance et la chaîne d’établissements hôteliers susmentionnée, le président de  la Fédération gabonaise des Jeux d’échecs, Barthélémy BONGO NDJILA a lancé les hostilités. Laissant ainsi les passionnés amateurs et professionnels de ce sport intellectuel, s’affronter lors de la première partie de cette compétition. Avec à l’esprit l’objectif de populariser ce jeu, fin de détenir encore plus de licenciés au Gabon que ne compte la discipline du Football.

Banner

S’il va sans dire que le niveau des 37 participants présents sur cette édition n’est en rien comparable à celui d’Élisabeth HARMON, il ont tout de même en commun la passion de ce jeu encore peu connu de la classe populaire du Gabon. Mais qui pourtant fait son bout de chemin pour installer des échiquiers dans leurs salons. Ainsi, jusqu’au 30 avril 2023, c’est à coups de roque, prises en passant, promotions et mats que les pions dames, tours et  fous, se fraieront un passage sur le tablier pour mettre en danger le roi, qu’il soit noir ou blanc. 

L’espace de jeu conquis par les participants de tous âges, auxquels se sont mêlés des joueurs venus de Sao Tomé et principe ainsi que du Tchad a ravi le président, par ailleurs Arbitre du tournoi, qui voit là une nette amélioration par rapport aux éditions antérieures. En effet, se remémore-t-il, «nous avons enregistré plus de participants que l’année dernière, où nous en avions une vingtaine. Cette année nous accueillons 37 participants». Beaucoup plus étaient attendus, mais cela n’abranle pas la satisfaction de Barthélémy BONGO NDJILA qui assurent que «les choses vont crecendo, et vont s’améliorer au fil des années», avec le concours des partenaires. 

Sur le visage des plus jeunes, âgés de seulement 6 ans, la joie, l’excitation et le stress se succèdent, témoignant du sérieux de cette rencontre, qui se veut également une partie de plaisir entre individus qui partagent une passion. Pour cette première journée, ce sont ceux qui auront le mieux gérer leur appréhension, en plus de démontrer leur maîtrise du jeu, qui auront engranger leur premier point. Au fil des journées qui suivront, cumulant les points, le vainqueur se distinguera des autres après avoir cumulé 9 points. 

Pour cette édition, qui se tient en même temps que le 2023 individual Chess championship, qui rassemble les compétiteurs de la sous région, le vainqueur désigné, sera également reconnu champion sous-régional. Il n’en faut pas plus, pour mettre rajouter un cran de difficulté et de pression à tous ces individus venus faire montre de leur capacité dans cette discipline. Alors que la 2e journée s’annonce plus divertissante, il ne reste plus que 3 jours avant que le nom du grand lauréat de la 4e édition du tournoi du jeu des échecs ne soit connu. Mais avant pourquoi ne pas en prendre de la graine? 

Continuer La Lecture

Société

Publié

sur

Garantir l’employabilité des jeunes, c’est aussi s’assurer de leurs capacités à s’intégrer, persévérer et se maintenir au sein d’une entreprise. Ce 20 février 2024, 15 jeunes diplômés de niveau master, sélectionnés dans le cadre du programme “Jeunes talents”, initié par la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont reçu leurs attestations de participation à l’atelier soft skills, qui leur garantit des savoir-être et savoir-faire indispensable en milieu professionnel. 

Banner

En présence du ministre du Travail, et de la lutte contre le chômage, Adrien NGUEMA MBA, du secrétaire général de Setrag, Jérôme CANTIANT des opérateurs économiques partenaires et des bénéficiaires du programme, le Directeur Général du Pôle national pour la promotion de l’emploi (PNPE), Puanne Paulin MOUSSOUNDA s’est satisfait de ce que cette initiative, soit en cohérence avec la nouvelle vision stratégique du PNPE intitulée “Réinventons l’emploi”. 

Figurant aux nombre des axes prioritaires de l’action du gouvernement de Transition, la lutte contre le chômage, notamment chez les jeunes, a été au centre du programme présenté ce jour. Pour ce qu’il a pour objectif d’anticiper les futurs départs à la retraite et garantir la relève par l’intégration et le développement de “jeunes talents”. 

Saluant l’engagement de l’entreprise citoyenne, Setrag, pour ses actions sociales, Adrien NGUEMA MBA, notamment «quant à son engagement dans l’amélioration de l’employabilité des jeunes». Dont plus de 500 ont bénéficié entre 2020 et 2023 de contrats à durée déterminée (CDD) et indéterminé (CDI), selon le Secrétaire général de Setrag. Un exemple à suivre selon le ministre qui n’a pas manqué de le faire savoir à l’endroit des opérateurs économiques «je vous invite à emboîter le pas de Setrag ». Non sans avoir adressé aux récipiendaires ses encouragements pour la suite. 

En effet, après avoir satisfaits aux exigences du PNPE qui avait la lourde tâche de sélectionner les “jeunes talents”, au terme de l’examen de 3 781 CV, 171 entretiens, les 15 candidats retenus ont passer haut la main les tests pratiques, au terme desquels 43 ont été admis. Il leur appartiendra désormais de satisfaire aux exigences duonde du travail et de leur employeur en particulier, et de briller par leur capacité à se maintenir au sein de la société qui va les accueillir. 

Continuer La Lecture

Société

Programme jeunes talents: Setrag et le PNPE gratifient 15 jeunes gabonais

Publié

sur

Garantir l’employabilité des jeunes, c’est aussi s’assurer de leurs capacités à s’intégrer, persévérer et se maintenir au sein d’une entreprise. Ce 20 février 2024, 15 jeunes diplômés de niveau master, sélectionnés dans le cadre du programme “Jeunes talents”, initié par la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont reçu leurs attestations de participation à l’atelier soft skills, qui leur garantit des savoir-être et savoir-faire indispensable en milieu professionnel. 

Banner

En présence du ministre du Travail, et de la lutte contre le chômage, Adrien NGUEMA MBA, du secrétaire général de Setrag, Jérôme CANTIANT des opérateurs économiques partenaires et des bénéficiaires du programme, le Directeur Général du Pôle national pour la promotion de l’emploi (PNPE), Puanne Paulin MOUSSOUNDA s’est satisfait de ce que cette initiative, soit en cohérence avec la nouvelle vision stratégique du PNPE intitulée “Réinventons l’emploi”. 

Figurant aux nombre des axes prioritaires de l’action du gouvernement de Transition, la lutte contre le chômage, notamment chez les jeunes, a été au centre du programme présenté ce jour. Pour ce qu’il a pour objectif d’anticiper les futurs départs à la retraite et garantir la relève par l’intégration et le développement de “jeunes talents”. 

Saluant l’engagement de l’entreprise citoyenne, Setrag, pour ses actions sociales, Adrien NGUEMA MBA, notamment «quant à son engagement dans l’amélioration de l’employabilité des jeunes». Dont plus de 500 ont bénéficié entre 2020 et 2023 de contrats à durée déterminée (CDD) et indéterminé (CDI), selon le Secrétaire général de Setrag. Un exemple à suivre selon le ministre qui n’a pas manqué de le faire savoir à l’endroit des opérateurs économiques «je vous invite à emboîter le pas de Setrag ». Non sans avoir adressé aux récipiendaires ses encouragements pour la suite. 

En effet, après avoir satisfaits aux exigences du PNPE qui avait la lourde tâche de sélectionner les “jeunes talents”, au terme de l’examen de 3 781 CV, 171 entretiens, les 15 candidats retenus ont passer haut la main les tests pratiques, au terme desquels 43 ont été admis. Il leur appartiendra désormais de satisfaire aux exigences duonde du travail et de leur employeur en particulier, et de briller par leur capacité à se maintenir au sein de la société qui va les accueillir. 

Continuer La Lecture

Société

Inclusion financière : Moov Africa Gabon Telecom lance la carte “Momovisa”

Publié

sur

Leader du secteur des télécommunications au Gabon, Moov Africa Gabon Telecom n’est pas à court d’idées novatrices. En effet, pour améliorer le flux des transactions financières de ses abonnés, l’entreprise a initié la carte Visa dénommée “Momovisa”. Un outil sécurisé et à portée de bourses, qui vient révolutionner les habitudes des abonnés. 

Banner

Disponible au prix unique de 7 900 Fcfa au sein des agences Moov Africa Gabon Telecom, l’utilisation la carte “Momovisa” requiert de l’utilisateur, l’ouverture préalable d’un compte Moov money. Fruit d’une collaboration avec UBA Gabon, “Momovisa” permettra à ses détenteurs d’effectuer des opérations de retraits sur les distributeurs de billets, paiement sur les terminaux de paiement électronique (TPE), au Gabon et partout dans le monde, et même d’effectuer des achats et cela en toute sécurité. 

Faut-il le dire, cette nouveauté selon le Directeur général de Moov Africa Gabon Telecom, Jorio ZOUHEIR, «va révolutionner et simplifier les usages de nos abonnés Moov Money en encore appelé MOMO. Une carte qui va également être une avancée significative dans le processus d’accélération de l‘inclusion financière au Gabon ». En plus d’être «une solution de paiement digitale qui viendra une fois encore faciliter la vie des populations», soutient la directrice générale de UBA Gabon, Eugénie ONYEKWELU.

Voilà un outil, qui viendra soulager les usagers qui ne disposent pas de comptes bancaires. Avec cet outil, ils ne seront plus en marge de l’évolution du système financier. Ils pourront désormais disposer de leurs revenus sur leur carte “Momovisa”, qu’ils recharger ont directement via Moov money. 

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.