Se connecter avec nous
Banner

Faits Divers

Gabon: il sacrifie “l’avenir de ses enfants” pour offrir à sa tchiza de 20 ans une fête d’anniversaire à 4,5millions

Publié

sur


L‘histoire est sur toutes les lèvres à Port-Gentil (Ogooué-Maritime). Etienne K., gabonais, la quarantaine, a « escroqué » 4,5 millions à sa femme pour offrir l’anniversaire de rêve à sa tchiza tout juste âgée de 20 ans. «C’est par le plus grand des hasards que j’ai appris que mon mari avait une relation amoureuse dehors. Le pire c’est que c’est mon argent que j’ai travaillé dur, l’avenir de mes enfants », raconte en larmes Denise TCHIMBINDA, gabonaise de 47 ans, qui était loin de soupçonner que son époux et père de ses enfants, foutrait ainsi en l’air leur couple vieux de plus de 22 ans. Son mari la trompait discrètement avec Patricia M., une minette de 20 ans.

Denise TCHIMBINDA, qui réside au quartier Salsa, dans le 4e arrondissement de Port-Gentil, a eu la confirmation des informations à elle rapportées en allant consulter son compte en banque. Dans le récit que la jeune dame narre mardi 13 décembre 2022 à nos confrères de “Infos241”, l’épouse cocufiée explique en effet : «quand je suis allée consulter mon compte bancaire, je me suis aperçue qu’il avait dépensé près de quatre millions en deux mois pour cette fille de 20 ans, au détriment de ses propres enfants».

Lire aussi  Port-Gentil: ils écopent de 10 et 20 ans de prison pour vol avec arme apparente

Denise TCHIMBINDA et Étienne K. se sont rencontrés alors que ce dernier, 25 ans à l’époque, était au chômage en dépit de ses diplômes (une licence et une maîtrise en gestion et comptabilité). Cadre dans une entreprise de la place couplé à ses activités annexes, Denise TCHIMBINDA assumait toutes les charges de la maison. Le couple a convolé en justes noces il y’a tout juste cinq (5) ans. Ils ont des enfants. Tout semble aller pour le mieux dans leur vie.

Il y’a de cela un an, Denise TCHIMBINDA s’est lancé dans un projet. La chance sourit à la jeune dame qui décroche un contrat de 50 millions FCFA auprès d’une grosse entreprise de la place. Un juteux contrat, qui, pensait-elle, changerait positivement leur vie pour toujours. allait changer la vie de leur couple. C’était sans compter avec la cupidité d’Étienne K., qui échafaude un plan pour soutirer de l’argent à son épouse. Prétendant avoir un souci avec un partenaire, il dit être en déficit de 4,5 millions de FCFA que Denise TCHIMBINDA lui donne sans hésitation.

Grande sera la surprise de Denise TCHIBANGA de découvrir que l’argent manquant sur son compte bancaire et celui qu’elle a elle-même donné à son mari, était en réalité destiné à entretenir la relation extra-conjugale d’Étienne K. C’est un coup de fil anonyme qui va tout révéler. En fait de partenaire d’affaires, le mari infidèle avait eu besoin de cet argent pour organiser un anniversaire à sa maîtresse qui fêtait ses 20 ans, dans un site touristique des plus huppés de la province sise à 30 minutes de la capitale économique du Gabon.

Lire aussi  Libreville - Port-gentil: les voyageurs asphyxiés par la hausse du coût de transport maritime

Déportée sur les lieux, Denise TCHMBINDA surprend en effet Etienne K en pleins ébats langoureux avec sa maîtresse. Ce sont les cris de détresse de l’épouse abusée qui alerteront le voisinage. Devant le scandale ainsi occasionné, le mari infidèle a pris ses jambes à son coup. Il se susurre que cette histoire serait le résultat des placements, activité très en vogue à Port-Gentil. Pour l’heure, la mère de famille a déposé ses enfants chez leurs grands-parents maternels où ils poursuivent leur scolarité normalement. La dame envisage de divorcer, ce qui est compréhensible, vue la gravité des faits.

MEZ

Faits Divers

Mouila: interpellé pour avoir volé un coffre fort vide à son employeur

Publié

sur

Vann Rucel MOUNDOUNGA jeune gabonais de 18 ans a été interpellé par le agent de la police de la ville de Mouila pour avoir dérobé un offre fort à Olam Moutassou dans la nuit du 30 au 31 janvier. Fort heureusement, celui-ci était vide. Il n’aurait vraisemblablement pas eu beaucoup d’efforts à fournir pour pénétrer dans les locaux de l’entreprise. Entre les agents de sécurité distraits et des fenêtres défectueuses, il semblait avoir les étoiles alignés en sa faveur.

«Puisqu’il y avait des fenêtres alignées, je les ai touchées une par une jusqu’à arriver à une par laquelle je pouvais rentrer. Là, j’ai atterri dans une salle et j’ai fouillé le bureau et je n’ai rien trouvé. Je suis sorti et aller dans un autre bureau où j’ai trouvé le coffre. Je me suis emparé de celui-ci et je suis allé avec vers nos bâtiments» a-t-il déclaré.

Mais par la suite, ce semblant d’étoiles alignés de se révélera alignés certe, mais à son désavantage. Car en plus d’avoir pris un coffre vide, il se fera arrêté par les forces de police de la ville de Mouila quelques heures plus tard. Durant son interrogatoire il reconnaîtra les faits qu’il lui sont reprochés et dira avoir agit sous l’effet de l’alcool. Aussi il se dit prêt à offrir sa force de travail à titre compensatoire pour le dommage ainsi causer à son employeur.

Lire aussi  Port-Gentil: ils écopent de 10 et 20 ans de prison pour vol avec arme apparente
Continuer La Lecture

Faits Divers

Lambaréné: pris en flagrant délit de vi*l sur sa cousine de 5 ans

Publié

sur

Pris en flagrant délit de viol sur cousine âgée de 5 ans ce mardi 31 janvier 2023, J.B.B, gabonais âgé de 16 ans séjourne depuis lors à la prison centrale de Lambaréné. L’adolescent y aurait reconnu les faits ce 3 février. «On ne crache pas dans la main qui nous nourrit» à ton coutume de dire. Mais c’est un avis que ne partagerait vraisemblablement pas le jeune garçon. En effet accueilli par son oncle après le décès de sa mère, le jeune pubert aurait décidé de témoigner sa reconnaissance en abusant sexuellement de sa cousine L.M.B.D. âgée de seulement 5 ans. Les faits, qui ne seraient pas inédits à en croire le médecin ayant examinée la petite fille, se seraient déroulés dans la maison familiale. Fort d’avoir été pris sur le fait par sa tante, le jeune homme aurait reconnu ses torts face au juge d’instruction devant lequel il comparaissait ce jeudi. D’après des sources proches de la famille, rien ne laissait transparaître un tel comportement de la part du jeune homme.

Lire aussi  Faire gagner Ali BONGO à Port-Gentil en 2023: le dernier combat de Féfé ONANGA avant sa retraite
Continuer La Lecture

Faits Divers

Libreville: les m*urt*iers du boutiquier d’Acaé rattrapés par la PJ

Publié

sur

La police judiciaire (PJ) a finalement appréhendé les trois meurtriers d’Amadou DIOP, ressortissant sénégalais de 36 ans qui tenait une petite échoppe au quartier Acae, dans le 5e arrondissement de Libreville. Les 3 indélicats répondent aux noms de Dan MAMBOUNDOU, alias Flameur, (gabonais) 30 ans, Olivier ABOUI AKOUÉ alias Richi (gabonais), 26 ans et Bruno NGOLEINE, 33 ans (togolais) 33 ans. Un 4e élément a été interpellé avec la bande du nom de Koami SODJINE (togolais). Les faits remontent au mercredi 11 janvier dernier. Après avoir sauvagement assassiné le boutiquier, les trois lascars ont pris la fuite. Mais leur cavale n’aura duré que 3 semaines. Face aux enquêteurs de la PJ, ainsi que le rapporte “Médias 241”, les meurtriers reconnaissent et expliquent qu’il ne s’agirait pas d’un assassinat prémédité, mais plutôt d’un braquage qui aurait mal tourné : « Le jour du crime, nous étions venus simplement pour braquer le boutiquier, on voulait prendre la recette du jour et partir. Sauf que devant la forte résistance opposée par le boutiquier, ont sera obligé de le ligoter avant de le poignarder ». Au moment où nous mettions sous presse, les trois malfaiteurs étaient encore aux mains de la PJ. En attendant de passer devant le procureur avant d’être déférés à la prison centrale de Libreville.

Lire aussi  Port-Gentil privée d'eau le 24 novembre

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.