Se connecter avec nous
Banner

Santé

Gabon: la CNSS annonce l’extension de son CDM sur le territoire national

Publié

sur

Dans une note d’information, publiée en mai 2022 et relayée par nos confrères de “Le nouveau Gabon, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a annoncé l’extension du Centre de dispensation du médicament (CDM) sur l’ensemble du territoire national, qui a rouvert à Libreville, en janvier 2022.

Cette pharmacie, qui ne fournissait des médicaments qu’aux seuls assurés de la CNSS, entend aujourd’hui l’élargir à ceux inscrits à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et s’étant fait consulter au Centre d’action sanitaire et sociale Gisèle AYOUNÉ (CASS – GA).

«A court terme, un programme de réouverture se poursuivra dans les localités de Gamba, Tchibanga, Lastourville et Koulamoutou, avec l’ambition de couvrir tout le territoire national», peut-on lire dans le document.


Banner

La réouverture annoncée de ce CDM s’inscrit dans le cadre de la stratégie de rapprochement des services et prestations de la CNSS aux populations de l’arrière – pays. Les personnes inscrites dans des assurances privées peuvent également en bénéficier.

Pour rappel, le Centre de dispensation du médicament avait interrompu ses extensions sur le territoire national en 2019, faute d’approvisionnement en médicaments et de ressources financières. Le vendredi 8 avril 2022, le Directeur Général de la CNSS, Patrick OSSI OKORI, a procédé à la réouverture du CDM d’Oyem, dans la province septentrionale du Gabon.

Lire aussi  Gabon: après un mois de refus, les syndicats acceptent de nouveau les assurés CNAMGS dans les hôpitaux publics

Santé

Covid-19 /Le grand retour: restez vigilants !

Publié

sur

Le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Guy Patrick OBIANG NDONG, a, au cours d’un échange avec la presse jeudi 23 juin 2022, annoncé la résurgence de la Covid -19. Selon lui, l’analyse des données épidémiologiques ces dernières semaines montre un dédoublement du nombre de contaminations de la Covid-19, passant de 1 à 2 cas par jour au mois de mai. Puis de 4 à 5 par jour les deux premières semaines du mois de juin et aujourd’hui, environ dix cas par jour. Les principaux symptômes observés chez les personnes testées positives sont l’écoulement nasal, la fièvre, les céphalées, le mal de gorge, l’éternuement et la toux. La Covid-19 signerait donc son retour dans une 4e vague.

L’on le pensait aux oubliettes avec la crise qui sévit en Ukraine. Laquelle a pris d’assaut toute l’activité médiatique. Au Gabon, depuis le mois de mars dernier, les citoyens ont laissé tomber les masques, la vaccination et les mesures barrières dans les lieux publics, professionnels et même en petits comités. Seulement depuis quelques jours, il se murmure un retour au port du masque et à l’application des mesures de distanciation. Pour le ministre de la Santé, la vigilance est de mise pour que la pandémie ne recommence pas à semer la panique au sein des structures de santé.

Lire aussi  Les portes de la CNSS ouvertes ce lundi grâce à Ali BONGO

Il faut dire que la Covid ne cesse de muter depuis sa découverte. Il change presque constamment de forme, occasionnant l’apparition permanente de nouvelles versions génétiques appelées variants. Les deux nouveaux sous-variants d’Omicron qui se propageant rapidement provoquant de nouvelles poussées de Covid dans le monde, se nomment BA.4 et BA.5. Apparus en Afrique du Sud, ils deviennent les souches dominantes en Europe et aux États-Unis, selon les experts de la santé, dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Repérés en Afrique du Sud au début de l’année 2022, les deux nouveaux variants semblent se répandre beaucoup plus rapidement que tous les précédents.

Présents dans de nombreux pays européens BA.4 et BA.5 sont venus supplanter les types de Covid connus jusqu’alors. Tirant la sonnette d’alarme, les autorités américaines disent constater une augmentation du nombre d’infections causées par les deux nouvelles sous-variants. Les infections à Covid Au Royaume-Uni, l’on observe également les premiers signes d’une possible augmentation, due aux BA.4 et BA.5. L’Australie dit avoir recensé des cas. De nouveau sur sellette, les experts se voudraient toutefois confiants, arguant que BA.4 et BA.5 Omicron ne seraient pas plus mortels que les autres types de Covid.


Banner

De fait, bon nombre de personnes vaccinés ont conséquemment acquis une certaine immunité grâce à des infections antérieures et à la vaccination; toute chose qui réduirait les risques liés à la la maladie dans l’ensemble. Pour autant, les nouveaux sous-variants semblent se propager plus facilement. En droite ligne des recommandations des autorités des pays occidentaux à l’endroit de leurs populations, le Gouvernement de la République recommande le respect scrupuleux des mesures barrières; notamment le port du masque dans les lieux publics et la vaccination.

Lire aussi  Gabon / CDM du 07/06/2022: création d'une administration provisoire qui dirigera la CNSS durant 12 mois

MEZ

Continuer La Lecture

Santé

Covid-19 : Face à la hausse des cas, ABO annule son voyage à POG

Publié

sur

Alors qu’il devait se rendre à Port-Gentil ce 24 juin 2022, le chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA (ABO) a renoncé à s’y rendre. En effet, suivant des informations communiquées par un chercheur du Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF), il s’avère que «Port-Gentil et le Moyen-Ogooué sont le foyer depuis près d’un mois d’une recrudescence des cas de Covid-19. Sans être alarmiste à ce stade, il convient de surveiller la situation et rester prudent». À cet effet, le porte-parole de la présidence de la République, Jessye ELLA EKOGHA a d’ores et déjà annoncé que «face à la recrudescence des cas de Covid-19 à Port-Gentil, le déplacement du Président Ali BONGO ONDIMBA est annulé».


Banner
Lire aussi  Gabon: après un mois de refus, les syndicats acceptent de nouveau les assurés CNAMGS dans les hôpitaux publics
Continuer La Lecture

Santé

Gabon: Ségolène ROYAL rencontre les résidents de la Maison d’Alice

Publié

sur

Ce 21 juin 2022, le quotidien des residents et personnel de la Maison d’Alice a été marqué par la visite de la femme politique francaise, Ségolène ROYAL, qu’accompagnait l’ambassadeur du Gabon en France, Liliane MASSALA. Une occasion pour les deux femmes de s’entretenir avec les équipes de la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA (FSBO) pour la famille, sur les questions de l’heure, à l’instar de la protection de l’environnement. Mais également des sujets tels que la santé maternelle et infantile, et l’éducation ont nourri leurs échanges. Pour rappel, la maison d’Alice est une initiative de la FSBO, qui propose un traitement et accompagnement aux patients atteints de cancer.


Banner

Lire aussi  Gabon: 2 comptables de la CNAMGS au gnouf pour détournement de 27 millions de FCFA
Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2022 Vox Populi. Tout droits réservés.