Se connecter avec nous

Economie

Gabon: la Caistab à pied d’œuvre pour la relance de la filière café-cacao

Publié

sur

Le gouvernement est déterminé à relancer les filières café et cacao. C’est dans le cadre de cette relance, qu’a été récemment initié une collaboration de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB) avec l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Celle-ci, en vue de porter un projet pilote de coopération décentralisée de la francophonie intitulé “Renforcement des capacités de la chaine de valeur du café au Gabon ».

Banner

De façon concrète, le projet vise: l’acquisition d’un matériel végétal performant, le renforcement des capacités des structures techniques et de recherches, l’ouverture aux investisseurs francophones. Le projet a ensuite été matéralisée à Paris le 05 novembre 2021 avec la signature de la lettre d’intention entre les représentants des Gouvernements vietnamien et gabonais.

Après cette phase, le Premier ministre Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA a instruit le Ministre de l’Agriculture d’insérer ledit projet dans le Plan d’Accélération de la Transformation (PAT). Ainsi, du 11 au 27 février 2022, une mission de trois experts vietnamiens a parcouru les zones de production au Gabon afin de collecter des informations de terrain sur les filières café et cacao et d’identifier des pistes de collaborations en vue de la signature d’un Mémorandum d’entente (MOU).

Dans le même ordre, des représentants des secteurs publics et privés gabonais dont la CAISTAB, ont participé du 17 mars au 01 avril 2022 à une mission économique et commerciale de la francophonie au Vietnam et au Cambodge, conduite par le Secrétaire Général de la Francophonie, Louise MUSHIKIWABO. Cette mission a connu un franc succès, tant elle a permis la prospection de trois secteurs sélectionnés: les agro-industries, les énergies renouvelables, le numérique.

Lire aussi  Cemac: le prix du café chute de 14,5% au 4e trimestre 2022

De façon globale, la mission avait pour objectif de mettre en oeuvre la stratégie économique de la francophonie qui vise l’intensification des coopérations économiques et commerciales Nord-Sud, Sud-Sud et tripartite dans l’espace francophone afin de favoriser une croissance inclusive et durable. Pour la délégation de la CAISTAB dont les interventions étaient spécifiquement axée sur le secteur des agro-industries, ces différentes rencontres ont permis de développer des partenariats techniques et économiques.

Mais également, de définir les modèles techniques à transferer dans le cadre de la redynamisation de l’agriculture au Gabon. Et enfin, de rencontrer les structures gouvernementales afin de peaufiner la coopération technique et scientifique. Et dans la perspective de développer les partenariats et autres opportunités d’affaires, la délégation de la CAISTAB a conséquemment participé aux ateliers, aux forums, aux rencontres B to B et aux visites de terrain qui étaient notamment prévus du 21 au 23 mars 2022 à Hô Chi Minh ville (Vietnam) et du 24 au 26 mars 2022 à Hanoi (Vietnam).

Concernant les rencontres B to B, pour la CAISTAB, il s’agissait d’organiser les rencontres autour de trois centres d’intérêt de partenariats. À savoir’ des formations sur les itinéraires techniques innovants, des ccquisitions de technologies et équipements, des investissements et création de valeur au Gabon. Pour définir les modèles techniques et les types de collobarations techniques et scientifiques, la délégation de la CAISTAB a participé du 28 au 30 mars 2022 à Buon Ma Thuot (Vietnam) à des visites de systèmes de productions et des structures de recherches en matière agricole.

Lire aussi  Lastoursville: un agent de la CAISTAB sauvagement assassiné par sa dulcinée

Ce long périple de la CAISTAB en terres vietnamienne et cambodgienne, est sanctionnée par un chapelet de recommandations. S’agissant des partenariats techniques et économiques : une vingtaine d’opérateurs vietnamiens et francophones ont été approchés et ont fait la revue de leurs savoir-faire en termes techniques et technologiques aux missionnaires. Au-delà des contacts, il s’agira pour la CAISTAB de notifier ses besoins. Notamment, ses spécifications techniques aux différents opérateurs principalement pour les équipements de traitement et de transformation de café ainsi que les intrants biologiques.

Au chapitre des modèles techniques à transférer: il s’agira d’mpliquer le ministère de l’Enseignement Supérieur du Gabon au projet de l’Organisation Internationale de la Francophie(OIF) pour faciliter une implication à long terme des chercheurs gabonais. Le renforcement de la chaine de valeur café sera axé principalement sur la formation des chercheurs de l’Université des Sciences et Techniques de Masuku (USTM) et l’Institut de Recherche Agronomique et Forestière (IRAF) et des techniciens de la CAISTAB afin de construire des modèles propres à la situation gabonaise et de favoriser adéquatement le transfert de technologies.

Et enfin, en terme de démarche à implanter pour un transfert de technologies et de compétences, le Vietnam conseille au Gabon de: il s’agira de se concentrer sur deux ou trois zones productrices dans la phase pilote; mener des études agropédoclimatiques de ces zones pour optimiser les cultures; renforcer les capacités techniques et managériales des encadreurs; développer le potentiel existant en matériel végétal en commençant par la sélection de deux clones productifs; établir des protocoles techniques et un plan d’action pour le développement du café.

Lire aussi  Gabon /Acram: 20 femmes formées à la fabrication de produits à base de café

Maintenant que toutes les étapes sont bouclées au terme de la mission de la CAISTAB, et que les recommandations ont été clairement énoncées, place à présent à la concrétisation sur le terrain.

MEZ

Economie

Airtel Africa fait appel à Network International pour le traitement des paiements

Publié

sur

Afrique, 10 Juin 2024 : Airtel Africa, l’un des principaux fournisseurs de services de télécommunications et d’argent mobile, présent dans 14 pays d’Afrique, a annoncé aujourd’hui que Network International (Network), le principal facilitateur du commerce numérique au Moyen-Orient et en Afrique (MEA), a été désigné comme son processeur de paiement.

Banner

Cette collaboration devrait stimuler la fourniture continue par Airtel de services mobiles de pointe à travers le continent et au-delà. En s’associant à Network International, Airtel Africa sera bien équipée pour naviguer dans le paysage dynamique de la finance numérique, stimuler l’innovation et offrir une valeur inégalée à ses utilisateurs et parties prenantes.

L’expertise de Network International s’étend sur 50 pays, dont 40 en Afrique, au service de plus de 200 institutions financières et facilitant plus d’1,6 milliard de transactions. Sa connaissance approfondie du marché africain en fait un partenaire idéal pour Airtel Africa. Network International déploiera ses services dans les marchés clés d’Airtel Africa, couvrant les produits d’émission de cartes et fournissant un support technique.

Cela comprend une gamme complète de services tels que le traitement des transactions, l’hébergement et la gestion des cartes, la prévention de la fraude en ligne, le rapprochement et le règlement internes et l’accès en ligne pour les utilisateurs d’Airtel. Cette solution offrira aux utilisateurs d’Airtel Africa la commodité et la facilité d’accès à une large gamme de services mobiles conventionnels et de nouveaux services de paiement numérique, le tout grâce à une expérience client fluide et améliorée.

S’exprimant au sujet du partenariat, Ian Ferrao, DG Groupe d’Airtel Money, a déclaré : «Nous sommes ravis de nous associer à Network International pour améliorer nos capacités de traitement des paiements. Cette collaboration nous permettra d’offrir une expérience client supérieure et de favoriser l’inclusion financière numérique à travers l’Afrique. L’expérience éprouvée de Network International et sa compréhension approfondie du marché africain nous permettront d’innover et de faire évoluer nos services plus efficacement. Ensemble, nous offrirons à nos utilisateurs des solutions de paiement fluides et sécurisées, favorisant la croissance économique et l’inclusion dans les communautés que nous servons».

Dr Reda Helal, Directeur exécutif Groupe – Traitements, Afrique, et co-responsable des Traitements du Groupe chez Network International, a expliqué : «Notre collaboration avec Airtel marque une étape majeure pour nos services de paiements externalisés en Afrique. Cela démontre notre capacité à servir avec succès les opérateurs de réseaux mobiles (ORM) via nos solutions complètes de traitement et notre dévouement et notre engagement continus envers la région africaine. Nous sommes ravis de soutenir la stratégie de croissance d’Airtel et ses plans de développement commercial pour l’ensemble du continent».

Lire aussi  Gabon /Acram: 20 femmes formées à la fabrication de produits à base de café
Continuer La Lecture

Economie

Airtel Africa publie son Rapport de Développement durable 2024

Publié

sur

Londres, 7 juin 2024 : Airtel Africa, l’un des principaux fournisseurs de services de télécommunications et d’argent mobile dans 14 pays d’Afrique, publie aujourd’hui son rapport sur le développement durable 2024.

Banner

Le rapport met en évidence les progrès d’Airtel Africa dans ses principaux objectifs de développement durable, notamment le soutien à ses collaborateurs et à ses communautés, la promotion de l’inclusion financière et numérique et des initiatives visant à réduire l’impact environnemental de ses opérations.

Segun OGUNSANYA, DG sortant du groupe Airtel Africa, a déclaré : «Je suis très fier des progrès réalisés par Airtel Africa pour faire progresser nos objectifs de développement durable. Si les objectifs sont essentiels pour mener le changement, notre mission est bien plus grande : transformer la vie des gens grâce à la connectivité, aux produits et aux services favorisant l’inclusion numérique et financière tout en libérant le potentiel de la prochaine génération».

Le rapport présente les progrès réalisés pour les quatre piliers de développement durable de l’entreprise: «Notre activité», «Nos collaborateurs», «Notre communauté» et «Notre environnement».

Notre activité : Airtel Africa a continué à développer ses services de télécommunications, soutenant la croissance économique et le développement à travers le continent.

Etapes clés : Augmentation de la base de clients à 152,7 millions dans 14 marchés.
Obtention des certifications ISO 27001 et ISO 22301 qui démontrent la conformité d’Airtel Africa aux normes internationales et son engagement en faveur de la confidentialité et de la sécurité des données. Extension du réseau 4G et atteinte de 70,7 % de la population sur ces marchés, soit une augmentation de 4,9 % depuis 2022/23. Introduction des services 5G, couvrant désormais 4,14 % des clients, principalement en zone urbaine.

Lire aussi  Lastoursville: un agent de la CAISTAB sauvagement assassiné par sa dulcinée

Nos collaborateurs : Airtel Africa s’engage à créer un environnement de travail où tous les employés peuvent réaliser leur plein potentiel.

Etapes clés : Accroître la diversité des effectifs et des dirigeants, avec 35,4 % des postes de direction nouveaux ou ouverts occupés par des femmes, portant la représentation des femmes dans la haute direction à 22,3 %, contre 19,5 % l’année précédente. Renforcer la diversité et l’inclusion et faire progresser les talents féminins grâce au programme « Femmes pour la technologie » qui a bénéficié à 54 femmes très performantes et a entraîné une augmentation de 21 % des promotions internes de ce groupe au 31 mars 2024.
Investir 1,2 million de dollars US dans un programme de formation et de développement.

Notre communauté : Airtel Africa transforme la vie des individus, des familles et des communautés à travers l’Afrique en créant des opportunités pour un avenir meilleur. Etapes clés :
Favoriser l’inclusion financière des populations non bancarisées en augmentant la clientèle d’Airtel Money à 38 millions de personnes. Ceci est particulièrement important pour l’inclusion financière des femmes en Afrique, qui représentent 38 % des clients d’Airtel Money. Faire progresser l’apprentissage numérique à travers l’Afrique grâce au partenariat quinquennal de 57 millions de dollars US avec l’UNICEF, connectant près de 1 200 écoles à Internet et fournissant un accès gratuit à des plateformes éducatives en ligne à des milliers d’élèves en 2023/24.

Lire aussi  Cemac: le prix du café chute de 14,5% au 4e trimestre 2022

Notre environnement : Airtel Africa s’efforce de réduire et de minimiser l’impact des opérations de l’entreprise sur l’environnement.

Etapes clés : Publication du « Voyage vers un avenir net zéro », en mai 2023, qui décrit les scénarios de réduction des émissions de portée 1 et 2 tout en fixant un objectif à court terme de réduire l’intensité des émissions de 62 % par rapport à la référence de mars 2022. Annonce de la stratégie de portée 3 en novembre 2023 qui définit le programme d’engagement des partenaires et fournisseurs (PSEP) pour faire progresser davantage notre engagement dans la chaîne d’approvisionnement. Lancement de notre nouvelle activité de centres de données de plusieurs millions, Nxtra by Airtel, en décembre 2023 et début de la construction de l’un des plus grands centres de données d’Afrique à Lagos, au Nigeria, qui intégrera des efficacités énergétiques modernes pour compléter les travaux en cours sur la réduction des émissions de carbone dans les sites existants.

Le rapport de développement durable 2024 d’Airtel Africa adhère au cadre de la Global Reporting Initiative (GRI) et aux recommandations de la GSMA pour le secteur des télécommunications. Pour consulter le Rapport de Développement durable 2024 d’Airtel Africa, veuillez visiter le site www.airtel.africa

Continuer La Lecture

Economie

Segun OGUNSANYA, DG d’Airtel Africa, honoré par le Prix d’excellence pour l’ensemble de sa
carrière dans le cadre des Africa Business Leadership Awards (ABLA)

Publié

sur

Londres, 4 juin 2024: Segun OGUNSANYA, DG sortant d’Airtel Africa, a été nommé lauréat du prestigieux Lifetime Achievement Award lors de la 14e édition des African Business Leadership Awards (ABLA) 2024.

Banner

Les prix sont un événement annuel phare organisé par Africa Leadership Magazine (ALM), qui vise à honorer les pratiques d’entreprise exceptionnelles et les personnes qui se sont distinguées dans le monde des affaires et le secteur privé en Afrique. Les prix mettent en valeur les entreprises et les dirigeants africains et célèbrent le leadership exemplaire des entreprises sur le continent.

M. OGUNSANYA recevra son prix pour l’ensemble de sa carrière lors d’une cérémonie spéciale organisée dans le
cadre du 9e Sommet ALM Afrique, qui se tiendra du 17 au 18 juillet 2024 à la Chambre des Lords du Royaume-Uni. Le thème du sommet de cette année est «L’Afrique libérée : naviguer dans les perturbations, améliorer les
opportunités». Des décideurs politiques, des dirigeants du secteur privé, des dirigeants de la société civile, des leaders d’opinion et des parties prenantes de toute l’Afrique et du reste du monde qui y sont attendus.

Les contributions marquantes de M. OGUNSANYA à l’avancement de la croissance et du développement socio-
économique de l’Afrique incluent sa carrière de 12 ans à Airtel Africa. Il a dirigé les opérations nigérianes de la société de télécommunications et d’argent mobile pendant neuf ans avant d’être nommé DG du groupe en 2021.

Lire aussi  Cemac: le prix du café chute de 14,5% au 4e trimestre 2022

Grâce à sa connaissance approfondie du continent et à sa grande expérience de la distribution, il a permis à l’entreprise de maintenir une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires pendant de nombreux trimestres et de proposer de nouveaux produits innovants à ses clients dans toute l’Afrique.

Segun OGUNSANYA a plus de 35 ans d’expérience en gestion d’entreprise dans les secteurs de la banque, des biens de consommation et des télécommunications. Avant de rejoindre Airtel Afrique en 2012, il a occupé des postes de direction dans les opérations de mise en bouteille de Coca-Cola au Ghana, au Nigéria et au Kenya (en tant que Directeur exécutif et DG). Il a également été Directeur exécutif de la Nigerian Bottling Company Ltd
(propriété de Coca-Cola Hellenic) et Chef de groupe des opérations bancaires de détail à Ecobank Transnational Inc, couvrant 28 pays en Afrique. Il est ingénieur en électronique et expert-comptable.

Segun OGUNSANYA, Directeur général d’Airtel Africa, a déclaré : «Je suis très touché par cette reconnaissance aux côtés d’autres Africains distingués. Elle appartient vraiment à tous ceux qui ont fait le voyage avec moi à différents moments. Ma carrière a été axée sur la satisfaction des besoins des populations à travers le continent, plus récemment par l’amélioration de l’inclusion numérique et financière. Je reste déterminé à contribuer à faire de l’Afrique un endroit meilleur pour ses habitants, et j’espère que mon parcours inspirera la prochaine génération de chefs d’entreprise Africains».

Lire aussi  Gabon /Acram: 20 femmes formées à la fabrication de produits à base de café

M. OGUNSANYA prendra sa retraite d’Airtel Africa le 1er juillet 2024, et deviendra le premier président de la
Fondation caritative d’Airtel Africa, en s’appuyant sur le travail entrepris pendant son mandat de DG, notamment le lancement de la première stratégie de durabilité de l’entreprise.

Dr Ken GIAMI, Président de l’African Leadership Organisation et éditeur de l’African Leadership Magazine, a déclaré : «Nos lauréats illustrent l’esprit d’innovation, de résilience et d’excellence qui est le moteur de la croissance et du développement sur le continent».

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner

Banner
Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Copyright © 2019 - 2023 Vox Populi. Tout droits réservés.