Gabon /Établissement de passeport: la femme n’est plus soumise à l’autorisation de l’époux

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le ministre de l’intérieur, Lambert-Noël MATHA, a adressé dans une correspondance, le 15 octobre 2021, au Directeur général de la documentation et de l’immigration (DGDI) de ne plus exiger le quitus des époux à une femme voulant établir son passeport pour effectuer un déplacement. La suppression de cette exigence intervient dans le cadre de la politique du chef de l’État, Ali BONGO ONDIMBA (ABO), sur l’égalité hommes-femmes.

Selon l’article 253 du Code civil gabonais, le mari était le chef de famille, cela lui donné donc le droit d’avoir un droit de véto sur les mouvements de sa bien aimée. Néanmoins, cette exigence n’est plus nécessaire désormais selon la correspondance.

«En vue de donner corps aux actions initiées dans le cadre de Gabon/Égalité, je vous informe de ce que l’exigence d’une autorisation maritale pour la demande par la conjointe d’un passeport, ne saurait être maintenue. Je vous demande par conséquent de supprimer cet élément dans les formulaires ou conditions requises», indique Lambert-Noël MATHA.

En rappel, la suppression de cette mesure intervient après que le numéro un gabonais a signé le décret portant création de l’institution en septembre dernier. Aussi au Gabon c’est 90 % des victimes de violences sexuelles sont des femmes. Il en est de même pour 83 % des victimes de violences économiques, précise “Le Nouveau Gabon”.

Share.

About Author

Comments are closed.