Le Gabon connecté au Cameroun à la fibre optique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le cadre du projet Central African Backbone (CAB), les États gabonais et camerounais ont concrétisé, le 15 juillet 2021, l’interconnexion de leurs réseaux de fibre optique. Et cela a été rendu effectif sous le regard des deux ministres en charge de la Communication, Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU et son homologue camerounais, Minette LIBOM LI LIKENG

L’inauguration de cette infrastructure d’interconnexion numérique intervient après la signature, le 28 novembre 2019 à Libreville, d’un mémorandum entre les deux pays. Ainsi, le Gabon et le Cameroun, sont reliés par la fibre optique. Elle est de type G652 de 96 brins posés en souterrain. Cette fibre va de la ville de Bitam au Gabon, à celle de Kye-Ossi au Cameroun et couvre une distance totale de 22 km.

«Cet ambitieux projet est la volonté commune de nos Chefs d’État et le fruit d’une coopération sous régionale, dont l’objectif est d’interconnecter toutes les capitales de la sous région en fibre optique. (…) C’est un acte qui vient magnifier davantage non seulement la coopération entre les pays voisin frères, mais également faire en sorte que l’aspect technique qui représente l’interconnexion physique de notre fibre optique, rapproche les peuples», a expliqué Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU.

Banner

Aussi, il s’agit «d’une avancée considérable dans le processus d’intégration numérique sous régionale», avait déclaré Minette LIBOM LI LIKENG, ministre des postes et des télécommunications du Cameroun en présence des autorités gabonaises, indique “Gabon review”.

En rappel, la mise en place de cette infrastructure, a pour objectif de doter leurs pays d’un réseau de fibre optique sécurisé et interconnecté. Cette nouvelle infrastructure de Camtel va entraîner plusieurs opportunités et des retombées notamment le développement de l’économie numérique ; réduire la fracture numérique ainsi que les coûts de communication dans la sous région entre autres.

Share.

About Author

Comments are closed.