Gabon 2023 /PING vs BARRO CHAMBRIER: SASSOU NGUESSO & ADO en généreux mécènes pour financer leurs campagnes?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En vue des prochaines échéances présidentielles qui s’approchent à grands pas, l’heure est désormais, dans le camp de l’opposition à la préparation, notamment financière. Pour cela, les nouveaux rivaux Jean PING de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) et Alexandre BARRO CHAMBRIER de Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM), affûtent leurs armes pour obtenir les faveurs de Denis SASSOU NGUESSO, président réélu de la République du Congo et son homologue ivoirien qui brigue son 3e mandat, Alassane OUATTARA.

Il faut croire que l’opposition est en train de péricliter. En effet, après le retour de René NDEMEZO’O OBIANG au Parti démocratique gabonais (PDG), le 03 avril 2021, c’est au tour d’Alexandre BARRO CHAMBRIER de se liguer en concurrent face à Jean PING, et de faire ainsi voler en éclat la Coalition si chère au coeur de ce dernier, ou du moins ce qu’il en reste. Pour chacun des deux, nulle raison de ne pas tenter sa chance aux prochaines élections présidentielles. Et pour le candidat malheureux des échéances de 2016, qui n’est plus que l’ombre de lui-même, car lâché par ses anciens soutiens, il est venue l’heure de se refaire une santé financière afin de mener une campagne digne de ce nom.

Et pour cela, il espère compter sur le soutien de son ami, Alassane Dramane OUATTARA. De sources concordantes, il avait mandaté à cet effet son fils Franck PING plaider sa cause auprès du chef d’Etat ivoirien qui brigue son 3e mandat. Avant de se rendre à Brazzaville et Oyo, pour y rencontrer le président congolais et procéder au même exercice, en vue d’une candidature à l’élection de 2023.

Mais, c’est sans compter sur la réaction de son rival, Alexandre BARRO CHAMBRIER qui a profité du Sommet de l’Union africaine organisé à Libreville pour s’entretenir discrètement avec Denis SASSOU NGUESSO. Au cours de leurs échanges, les deux personnalités ont longuement abordé la question d’une possibilité pour le président du RPM de se présenter à l’élection présidentielle de 2023. Puis, une seconde rencontre a eu lieu à Brazzaville à l’occasion de la campagne d’Otchombè pour la présidentielle qu’il vient officiellement de remporter malgré de vives contestation et le décès de son principal concurrent.

Banner

Quoiqu’il en soit le torchon brûle officiellement dans les rangs de l’opposition qui se montre dans cette bataille affaiblie face à une majorité unie renforcée et solidaire.

Share.

About Author

Comments are closed.