Gabon /Manifestations du 18 février: Les FPN ouvrent une enquête sur les décès enregistrés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 19 février 2021, le Commandant en chef des Forces de police nationale (FPN), le Général de Brigade, Serge Hervé NGOMA a annoncé l’ouverture d’une enquête afin d’élucider le décès de 2 manifestants de la ‘’Révolte des casseroles’’. Le but de cette manœuvre, suivant le corpus juridique sera de sanctionner les coupables si des bavures ont été commises.

Banner

En effet, le 18 février dernier, 2 manifestants sont tombés durant un mouvement de contestation. Pour Serge Hervé NGOMA, les circonstances de ces décès n’ont pas encore été élucidées. Une enquête a été ainsi ouverte afin d’y remédier. «Dans des circonstances non encore élucidées, deux personnes, parmi les contrevenants, ont subi des blessures par balle et ont succombé à ces dernières», a déclaré le Commandant en chef des Forces de police nationale dans un communiqué.

Pour ce dernier, dans la capitale gabonaise, des heurts violents ont été enregistrés dans les PK, à Niali et Beau-Séjour. La police avait été alertée par les habitants. Des guet-apens auraient été coordonnés contre les Forces de l’ordre entraînant des blessures chez plusieurs membres des équipes d’intervention. Aussi, ces derniers avaient été accueillis par des barricades, des jets de pierres, des barres de fer, des cocktails Molotov.

Banner

Enfin, Hervé NGOMA a confirmé le décès de deux gabonais tués par balle. L’enquête en cours , ouverte depuis vendredi permettra d’élucider les circonstances des décès et établir les responsabilités.
Nous y reviendrons.

Share.

About Author

Comments are closed.