Gabon 2023: BARRO CHAMBRIER dans les pas de PING, se voit en candidat unique et futur patron de l’opposition 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le leader du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM), Alexandre BARRO CHAMBRIER (ABC), a entamé une tournée à l’intérieur du pays qui a débuté avec un périple dans la province du Woleu-Ntem. Un choix qui n’est pas anodin lorsque l’on sait qu’en 2013, une autre figure de l’opposition fournissait ses armes dans cette province en vue des élections de 2016: Le Président élu autoproclamé, Jean PING.

Banner

«C’est ensemble dans un élan de foi à l’égard du Très-Haut que nous parviendrons à prendre le pouvoir». C’est par ces mots qu’Alexandre BARRO CHAMBRIER (ABC), a tenu à galvaniser les foules autour de lui dans la province septentrionale. L’hebdomadaire “La Calotte” (N°134) considère que «CHAMBRIER fils a choisi cette région en guise de rampe de lancement» à la manière que son aîné, Jean PING l’avait fait en 2013, alors qu’il faisait savoir son ambition de s’opposer à Ali BONGO aux élections présidentielles de 2016.

Tout un symbole donc pour ABC qui ambitionnerait visiblement de remplacer Jean PING comme figure de proue de l’opposition la plus farouche au régime BONGO-VALENTIN. D’autant que l’ambition affichée a été exprimée par le concerné non sans une once de subtilité. Pour le fils de feu Marc Eloi RAHANDI CHAMBRIER, dans sa vision «il y a deux aspects à considérer: Les élections et l’accession véritable au pouvoir».

Entendez, le leader du RPM a conscience que le changement de régime ne passe pas seulement par les élections mais pas une stratégie de captation du pouvoir par des moyens bien définis. «Nous devons autant réfléchir sur le premier aspect, car rien n’est acquis, mais il faut surtout mettre un accent particulier sur les déterminants de l’accès au pouvoir», a-t-il déclaré.

Banner

Autant dire que posés de la sorte, les enjeux sont clairement définis par ABC qui compte bien apprendre des erreurs de Jean PING, afin de ne pas les reproduire. Comme quoi, en donnait ainsi le ton, ce dernier laisse envisager qu’il se donnera les moyens pour sécuriser sa victoire… en cas de victoire justement. Chose qui est loin d’être acquise comme il l’a lui-même reconnu.

Toutefois, une chose est certaine, Alexandre BARRO CHAMBRIER a déjà pris de l’avance sur quasiment tous les ambitieux des échéances électorales de 2023. Quant à Jean PING, il ne s’est pas encore exprimé sur l’initiative de son cadet, qui s’inspire à n’en point douter de lui. Toutefois, le journal “La Calotte“, indique que fort d’un «accord sibyllin» passé entre ABC et Jean PING. Avec la bénédiction du président congolais, Denis SASSOU-NGUESSOU, dans le but de favoriser Omar Denis Junior BONGO ONDIMBA en 2023. Vrai ou faux, wait and see….

Share.

About Author

Comments are closed.