Port-Gentil /Décès de Pamela EVOUNDJA: Que s’est-il réellement passé ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alors que la nouvelle de son décès défraie la chronique depuis plusieurs jours dans la webosphère gabonaise et la diaspora de France et de Belgique, plusieurs questions demeurent quant à la mort de Pamela EVOUNDJA, à Port-Gentil, dans l’Ogooué-Maritime, au cours d’un rite initiatique. D’autant que la disparition de ses deux amies et accompagnatrices est de nature à entrenir le mystère dans cette affaire.

Banner

À en croire “Matin Équatoriale” (N569), qui rapporte des témoignages concordants, la défunte aurait quitté la Belgique en compagnie d’une amie connue sous le pseudonyme de “Peluche Peluche”. C’est avec cette dernière qu’elle aurait quitté Libreville pour la capitale économique, après avoir passé quelques heures avec ses proches. Là-bas, elle allait rencontrer un tradipraticien devant lui prescrire un traitement afin qu’elle puisse enfanter.

Un traitement qui va s’avérer fatal. «Pamela EVOUNDJA aurait vraisemblablement succombé à un arrêt cardiaque suite à une overdose (écorces iboga et autres potions, ndlr) et au lavelent qui lui a été prescrit par son tradipraticien Davy Davis alias David Dolar», rapportent encore nos confrères citant une source, qui ajoute «selon la version officielle, après la consommation du breuvage, de l’iboga et le lavement, Pamela a commencé à se sentir mal, s’étouffer. En allant sous la douche (dans le temple de Davy Dolar, ndlr), elle va s’effondrer et rendre l’âme quelques minutes plus tard».

Banner

Les éléments qui précèdent sont pour l’heure, les seuls à disposition dans l’enquête, qui a été ouverte après l’interpellation du tradipraticien, un Gabonais de 39 ans, qui serait spécialisé dans l’Elombet, le Bwiti et le traitement des femmes stériles qui souhaitent procréer. Il a été placé en garde à vue.

Share.

About Author

Comments are closed.