Braquages & viols, le quotidien des francevillois qui vivent dans l’angoisse

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Depuis plusieurs semaines à Franceville (Haut-Ogooué), les habitants sont contraints de vivre dans un climat de peur et de panique. À l’origine de cette situation délétère, de multiples braquages et viols perpétrés par des adolescents, dont l’âge varie en moyenne entre 14 et 20 ans. Pris pour cibles par ces contrevenants, plusieurs grands quartiers à l’instar de Potos, seraient devenus des capitales du gangstérisme. Le phénomène a d’autant pris de l’ampleur avec les restrictions liées au contexte pandémique actuel. 

Banner

En effet, il y a une semaine au quartier Potos, dans le 1er arrondissement de Franceville, une commerçante a été dépossédée de sa recette journalière (soit 70 000 FCFA) par 2 adolescents alors qu’elle tentait de rentrer à son domicile vers 19 heures. De plus quelques jours auparavant, toujours dans cet arrondissement de la commune, au quartier Bapili, une femme a été violée par 2 cambrioleurs. En effet, après avoir saccagé l’habitation en emportant le téléphone, les bijoux de la victime, et une somme de 20 000 Fcfa, les 2 malfrats ont profité de l’absence du conjoint de la victime en déplacement, pour abuser sexuellement de cette dernière.

Face à ce qui est considéré d’ores et déjà comme une sauvagerie généralisée, les habitants de la capitale du Haut-Ogooué vivent désormais dans la peur. Ils seraient de plus en plus abandonnés à leur sort ne sachant plus vers quels saints se vouer. «Malgré le couvre-feu, ces jeunes opèrent nous sommes dans l’angoisse !», a indiqué un habitant de Franceville joint par téléphone par nos confrères de “la Cigale Enchantée”. 

Banner

En rappel, le 21 août 2020 dans la même ville, un épicier sénégalais, nommé Harouna SIDY SY, avait été assassiné par 4 malfrats interpellés 7 jours plus tard. Par ailleurs, les Francevillois et Francevilloises restent particulièrement peinés par la jeunesse de ces voyous de plus en plus nombreux. «Les auteurs de ces actes répréhensibles sont, pour la plupart, des jeunes élèves dont l’âge varie entre 14 et 20 ans», a ajouté l’habitant joint par téléphone.

Share.

About Author

Comments are closed.