Gabon: Spolié depuis 2011 par le frère de son défunt père, il est devenu sans-abri 

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est l’histoire de J-P.A, compatriote de 27 ans, aujourd’hui SDF, depuis le décès de son géniteur, il y a 10 ans. Son oncle, l’a privé depuis lors de l’héritage qui devait lui revenir. Un cas de spoliation de l’orphelin comme on en voit très souvent dans notre société.

À en croire “La Cigale Enchantée” (N014), le calvaire de J-P commence le 11 janvier 2011 quand son père décède. Il est alors accueilli, avec son petit frère, par son oncle paternel, qui s’occupait également des biens laissés par le défunt dans les quartiers de Glass et Owendo. Seulement, peu de temps après, les relations entre l’adolescent et l’oncle vont se détériorer au point où ce dernier va le chasser du domicile.

À l’âge de 17 ans, J-P.A se retrouve alors dans la rue. Pour survivre, il multiplie les petits boulots, mais ne gagne pas assez pour se payer un loyer. Il passe ses nuits à la plage de Glass, dort dans les maisons inachevées alentours, dans des carcasses de voitures ou autres abris de fortune.

Toujours selon nos confrères de “La Cigale Enchantée”, ce n’est que la semaine écoulée, lassé de cette vie de déshérence, qu’il va entrer en contact avec Linda BONGO ONDIMBA, magistrate en fonction au ministère de la Justice. Cette dernière, très suivie sur les réseaux sociaux et engagée dans la lutte pour les droits de la veuve et des orphelins, touchée par son histoire, va décider de l’aider. C’est ainsi qu’elle s’est rendue auprès de l’oncle de J-P.A, qui lui a expliqué les raisons de cette situation.

«Sa situation actuelle est occasionnée par son comportement. Nous avons tout fait pour l’aider mais il ne veut pas changer de vie», aurait affirmé ce dernier. Mais face à la menace d’une action en justice, il se serait résolu à céder une des maisons de son défunt frère à son neveu. «Le frère du défunt a signé l’engagement de remettre les clés à Olivier (le frère cadet sera le gestionnaire de cette maison avec J-P.A […]) et une clause d’interdiction formelle de la vendre a été prise», a indiqué Linda BONGO ONDIMBA sur sa page Facebook. Une nouvelle page s’ouvre donc pour l’orphelin spolié.

Share.

About Author

Comments are closed.