Gabon /L’APE de l’école publique d’Alenakiri: À la découverte d’un modèle de performance

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le cadre du suivi des actions menées par le député du siège unique du 1er arrondissement d’Owendo, Pierre Daniel INDJENDJE NDALA, à l’endroit des établissements de sa circonscription, il a été pour notre rédaction une belle surprise de découvrir l’Association des parents d’élèves (APE) de l’école publique d’Alenakiri. Alors que l’école fait face à des problèmes d’insécurité, d’adduction d’eau, de conditions de travail peu satisfaisantes entre autres, l’APE s’est tout de même faite distinguée par des actions de réhabilitation initiés par son président élu en décembre 2019, Ambroise NDOUTOUME, qui en a fait un modèle de performance comme on en voit très rarement.

En effet, créée sur les braises de l’ancienne association qui est restée dormante pendant plus de deux ans, l’APE de l’école publique d’Alenakiri retrouve progressivement ses lettres de noblesse grâce aux actions menées par son président, formé par la Fédération Nationale des Associations de Parents d’élèves et d’étudiants du Gabon (FENAPEG). Après un état de besoin rédigé par la directrice de l’école Brigitte OMOGE NKOGHE, Ambroise NDOUTOUME et son bureau ont remplacé les serrures des portes, «qui ne se fermaient pas», a-t-il indiqué, et refont actuellement les tableaux, qui sont «dans un mauvais état». En amont, le 7 novembre dernier, une opération de nettoyage de l’école, a été menée avec la participation des parents d’élèves.

Si ces petits travaux de réhabilitation ont pu être réalisés grâce aux cotisations annuelles, qui s’élèvent à 1000 Fcfa par élève, elles n’ont pas été suffisantes pour régler le problème d’adduction d’eau qui sévit au sein de l’établissement. D’où le bureau en exercice, a adressé une doléance au député, Pierre Daniel INDJENDJE NDALA, qui y a répondu «favorablement». Favorisant ainsi l’intervention des agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (Seeg), qui a réalisé les travaux nécessaires. Outre l’opération de nettoyage et de désherbage au sein de l’établissement conduite plusieurs semaines avant, cette action louable cadre ainsi avec la politique de proximité que l’élu mène depuis plusieurs années maintenant vis-à-vis des populations de sa circonscription. Chose qui ne laisse pas indifférents les bénéficiaires.

«Je tenais vraiment à remercier l’honorable pour les efforts qu’il fournit pour notre établissement. Qu’il continue toujours à avoir ce regard de père et qu’il soit notre fidèle interprète auprès des hautes autorités de ce pays, notamment auprès du Président de la République, qui ne serait heureux que lorsque les gabonais le seront». D’autant, poursuit-il que «l’ancien président du Gabon disait que la jeunesse est sacrée». Un rappel, pas des moindres, qui pourrait pourquoi pas susciter le regard desdites autorités sur les besoins de l’école d’Alenakiri.

Si elle n’entend pas se substituer à la tutelle, l’APE de l’école publique d’Alenakiri ne compte toutefois pas s’arrêter en si bon chemin. Elle a pour credo d’offrir un cadre d’apprentissage optimal aux apprenants. D’un autre côté, elle peut également compter sur la volonté des parents et leurs cotisations, qui ont servi à entreprendre tous les travaux qui ont été réalisés jusqu’alors.

Share.

About Author

Comments are closed.