Bitam: La DGR en passe de démanteler un réseau de trafic d’enfants

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 12 novembre dernier à Libreville, un nourrisson de 4 mois présumé mort quelques semaines auparavant, a été restitué à ses parents géniteurs par la Direction générale des recherches (DGR). D’après des sources concordantes, le bébé aurait été échangé par Élodie NSIE BIKIE (mère) et Yvette ANGUE (grand-mère) moyennant une certaine somme d’argent. En rappel, quelques jours avant l’accouchement Élodie et sa mère s’étaient rendus dans la capitale gabonaise, après avoir quitté Bitam (Woleu-Ntem) pour y avoir de meilleurs soins. Ces dernières de retour ont entourloupé leurs proches en prétextant une fausse couche. Ainsi, après une enquête de la DGR, les agissements des protagonistes précitées pourraient mettre en lumière un réseau de trafic d’enfants au sein de la ville bitamoise.

En effet, surpris de revoir Élodie et sa mère Yvette revenir de Libreville sans le nouveau-né, plusieurs membres de la famille à Bitam vont éprouver une certaine réticence envers la thèse de la fausse couche annoncée par les protagonistes.

Tel que l’indique “Cigale enchantée”, après avoir été sollicitée, la DGR va ouvrir une enquête qui mettra par la suite en évidence des informations effroyables. Au cœur du scandale, un réseau de trafic d’enfants où serait impliquée l’ancienne ministre Flavienne MFOUMOU ONDO. Cette dernière a été accusée d’être le commanditaire de la transaction scabreuse. Chose curieuse alors que sa culpabilité n’est pas encore établie dans l’affaire, l’ancienne ministre des Transports aurait déjà mis les voiles.

Ainsi, après avoir tenté d’enfariner leurs proches, Élodie et Yvette ont été interrogées durant leur retour dans la capitale gabonaise. A cet effet, une certaine Christiane EBANG ELLA soupçonnée comme étant complice, aurait réceptionné le nourrisson des mains d’Élodie. Par ailleurs, elle va même se présenter comme victime d’escroquerie.

Interrogée par la DGR, Christiane a indiqué qu’elle voulait adopté le bébé moyennant la somme de 6 millions de francs CFA, 4 millions auraient servi à l’entretien de la grossesse d’Elodie.

Enfin, au regard de la complexité de cette affaire, et de plusieurs autres incohérences relevées dans les déclarations, la DGR mène une enquête approfondie en soupçonnant l’existence d’un réseau de trafic d’enfants à Bitam.

Affaire à suivre…

Share.

About Author

Comments are closed.