mardi, novembre 12

ENSET: le calvaire quotidien des élèves et du personnel administratif pour accéder aux écoles jumelles

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Ecole Nationale des Sciences et Techniques (ENSET) compte deux établissements d’enseignement primaire, A et B, qui présentent un aspect des moins envieux pour une école censée former des élites à la pointe du savoir. Les locaux abritant les deux écoles baignent dans la vétusté, et sont en proie aux vandales qui profitent de la quasi-disparition de la barrière de sécurité. Un état de choses qui n’est pas sans conséquences pour les usagers que sont les écoliers, premières victimes et les administrateurs, impuissants.

La voie principale qui mène aux deux écoles est en piteux état, à telle enseigne que la nature y a repris ses droits, en témoigne les hautes herbes qui s’accompagnent des reptiles, insectes et bestioles de toutes espèces. Il en résulte que la croix et la bannière sont le fardeau des apprenants et de leurs encadreurs qui éprouvent toutes les peines du monde à rejoindre les établissements.

« L’état dans lequel se trouve l’entrée principale des deux établissements est une situation d’insécurité pour notre progéniture. Car en se frayant du chemin sous les herbes, pour regagner la classe, un adolescent peut être mordu par un reptile. Il peut aussi être exposé aux ravisseurs, braqueurs et autres malfaiteurs », déplore un parent d’élève entendu par “L’Union”.

C’est d’autant plus une situation déplorable que les deux établissements semblent avoir été oubliés dans le programme de réhabilitation des écoles initié dernièrement par le Gouvernement. À l’approche de la rentrée des classes, il faut craindre pour la bonne conduite des cours dans ces conditions. En tout cas, les autorités en charge de l’Education Nationale ont fort à faire..

Share.

About Author

Leave A Reply