mercredi, septembre 18

CEMAC/ lutte contre le blanchiment des capitaux: retraits et versements de devises limités à 5 millions de Fcfa

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment des capitaux, il est désormais interdit aux voyageurs hors Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), d’effectuer des transactions financières de plus de 5 millions de Fcfa. Cette mesure est entrée en vigueur depuis le 1er septembre 2019.

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a engagé le 10 juin dernier, une série de mesures, qui vont permettre aux états de la Cemac de juguler la rareté des devises dans la zone. Parmi celles-ci, pour tout voyageur hors Cemac, le versement ou le retrait des devises ne devra pas excéder le montant de 5 millions de Fcfa. Pour dépasser ce plafond, le voyageur, devra dès lors présenter des justificatifs, qui devront ou non permettre son dépassement.

Le gouverneur de la Beac, Abbas MAHAMAT TOLLI a annoncé que la mesure de restriction s’étend aux moyens de paiement. En effet, «l’utilisation à l’extérieur de la Cemac des instruments de paiement électronique, est restreinte aux transactions courantes. Et ce dans la limite des seuils d’allocation des devises prévus par la réglementation des changes », a-t-il déclaré. Avant de prévenir, «les émetteurs des instruments de paiement électronique. Notamment, les banques commerciales, sont chargés de veiller au respect de ces nouvelles conditions et modalités ».

Ainsi, le plafond des paiements en ligne a été lui aussi revu à 1 million de Fcfa par personne et par mois. Comme pour les transactions susmentionnées, le dépassement de ce plafond, devra être justifié, «par tout moyen laissant trace ». Et ceci « dans un délai de 30 jours »a précisé le gouverneur de la Beac.

Share.

About Author

Leave A Reply