Se connecter avec nous
Banner

Sport

CAN 2021: négatifs à la covid-19, AUBAMEYANG et LEMINA pour jouer contre le Ghana

Publié

sur

Reconnus positifs lors de leur arrivée au Cameroun le 07 janvier 2022, pour le lancement des hostilités de la Coupe d’Afrique des nations 2021, Pierre-Emerick AUBAMEYANG et Mario LEMINA ont été testés négatifs, par des tests PCR plus fiables que les tests rapides utilisés à l’aéroport. Pour leur match contre les Comores, qu’elles ont dominé d’un but signé Aaron BOUPENDZA, les panthères ont du se passer de ces deux joueurs majeurs. Patrice NEVEU pourra compter sur leur présence sur le terrain pour affronter les Black Stars du Ghana le 14 janvier prochain. Dans l’espoir que les deux hommes viennent améliorer la performance livrée par les Panthères lors de leur premier match.


Banner

Continuer La Lecture

Football

Éliminatoires CAN 2023: la panthère Jim ALLEVINAH absent contre la RDC et la Mauritanie

Publié

sur

Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) ne s’annonce pas sous de bons auspices pour le Gabon. Après le départ prématuré de son joueur star Pierre-Emerick AUBAMEYANG, et au regard de l’incertitude qui plane autour du vétéran Bruno ECUELE MANGA qui revient de blessure, voilà qu’on annonce le forfait du jeune attaquant Jim ALLEVINAH. Le jeune international gabonais qui évolue à Clermont (Ligue 1 française) a été blessé au pied et restera indisponible pendant 4 semaines. Jim ALLEVINAH sera donc absent du groupe qui affrontera la République démocratique du Congo (RDC) le 4 juin 2022 à Kinshasa et la Mauritanie le 8 juin à Franceville (province du Haut-Ogooué) dans le cadre des éliminatoires de la CAN. Or, ces deux matchs paraissent déjà capitaux dans la course à la qualification pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2023. De quoi compliquer davantage la tâche du sélectionneur Patrice NEVEU qui n’en avait vraiment pas besoin; en ce moment surtout.

MEZ


Banner

Continuer La Lecture

Football

Gabon: les Panthères à l’épreuve des faits après le départ de Pierre Émerick AUBAMEYANG

Publié

sur

C‘est maintenant que sera jaugé le véritable niveau des Panthères du Gabon. Concours de circonstances lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 au Cameroun, du fait du départ controversé de Pierre Émerick AUBAMEYANG (PEA) et Mario LÉMINA, la sélection nationale de football devra désormais prouver sa valeur sans son emblématique capitaine qui a annoncé sa retraite internationale le 17 mai 2022 via un communiqué. Et c’est loin d’être une mince affaire. Ce n’est pas un simple joueur dont on parle, c’est Pierre-Emerick AUBAMEYANG, le meilleur joueur de l’histoire du football gabonais. Pour sûr, son ombre continuera de planer sur la sélection nationale.

Ambiance morose lors de la publication par le sélectionneur national Patrice NEVEU de la liste des Panthères pour les deux premiers matchs des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations 2 023. Le départ de Pierre Émerick AUBAMEYANG oblige les Panthères à la réussite. Chaque faux pas sera scruté et commenté. Il va sans dire que les dirigeants porteront le chapeau de chaque défaite et devront plus que jamais justifier la moindre déconvenue. Il est donc question de pérenniser les acquis de la dernière CAN au Cameroun. Mais Patrice NEVEU l’a dit lors de sa conférence de presse : le départ de Pierre Émerick AUBAMEYANG chamboule toute l’ossature et tout le système de jeu de l’équipe. La reprise du flambeau s’annonce difficile.

MEZ


Banner

Continuer La Lecture

Football

AUBAMEYANG acte le divorce avec Les Panthères, et annonce sa retraite internationale

Publié

sur

Alors qu’il était encore officiellement le capitaine des Panthères du Gabon, Pierre Émerick AUBAMEYANG (PEA) a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale. Une décision actée via un courrier adressé à la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) mardi 17 mai 2022. Le goleador du FC Barcelone (Liga espagnole) ne reprendra donc pas sa place au sein de la sélection nationale dont il avait été écartée, lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021, à la suite d’une controverse qui n’a pas encore livré tous ses dessous de table.

Dans sa lettre, Pierre Émerick AUBAMEYANG aura eu un petit mot pour tout le monde, sauf pour les dirigeants du football gabonais. Preuve que le divorce est consommé. Des mots simples pour traduire le ressenti de l’athlète face aux critiques et moqueries qu’il a essuyé à ce moment-là. Il ne sont d’ailleurs pas nombreux à avoir cru à son rebondissement au FC Barcelone, vue la situation quasi identique qu’il vivait à Arsenal (premier league anglaise).

«Après 13 ans de fierté à représenter mon pays, je vous annonce que je mets un terme à ma carrière internationale. Je tiens à remercier le peuple gabonais et tous ceux qui m’ont soutenu dans les bons comme les mauvais moments. Je garderais énormément de bons souvenirs comme le jour où j’ai fait mes débuts à l’Omnisports, ou le jour où je suis rentré du Nigéria avec le Ballon d’Or africain. Et le partager avec tout le peuple fut un moment inoubliable».

Le fait que Pierre Émerick AUBAMEYANG n’ait exprimé traitre pensée à l’endroit des tenants du Football gabonais durant ses 13 années de collaboration, traduit à suffisance la profondeur du malaise qui existe entre les deux parties. Toute chose qui laisse soupçonner que le désormais ex-capitaine des Panthères en aurait gros sur le cœur vis-à-vis de la Fégafoot dont il pointe les tares managériales.

La bévue de la CAN au Cameroun a certainement été celle de trop. Et pour cause : c’est tels des pestiférés que le meilleur ambassadeur du football gabonais et son acolyte Mario LÉMINA (OCC Nice, ligue 1 française) ont été sommés de plier bagages pour rentrer dans leurs clubs respectifs. Depuis lors, tous les commentaires à leur encontre ne semblaient avoir pour unique objectif de les enfoncer davantage.


Banner

D’aucuns soutiennent sans arguments objectifs qu’en l’absence des deux joueurs, présentés comme « indisciplinés fumeurs de chicha » (sic), la sélection avait fait un bien meilleur parcours à la CAN. Dans de telles conditions, un retour en sélection des « bannis » paraissait improbable. Surtout que la Fégafoot n’y a vraiment pas beaucoup travaillé. Clap de fin donc avec le retrait de PEA.

Face à la tristesse de nombreux gabonais qui espéraient son retour en sélection, c’est le FC Barcelone qui se frotte les mains.La libération des joueurs africains pendant la CAN pose bien des difficultés aux clubs européens. Évidemment, comme l’on peut s’y attendre, ce sont des personnes qui, mues par l’ingratitude, trouveront toujours à redire sur l’apport du fils Pierre AUBAME YAYA en sélection nationale.

MEZ

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2022 Vox Populi. Tout droits réservés.