Libreville: l’AGASA ferme 2 chambres froides pour vente de produits avariés

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 15 juin 2021, l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA) a annoncé la fermeture de deux chambres froides, prises en flagrant délit de commercialisation de produits impropres à la consommation. Une intervention rendue possible, grâce à la vigilance des populations quant à la qualité des produits qui leur sont vendus. 

C’est donc à la suite d’une alerte donnée par les consommateurs du quartier charbonnages, que l’Agasa à dépêché au sein de nombreux commerces agroalimentaires du quartier, une équipe technique. Celle-ci, conduite par Davy Franck Ngouessi, a procédé aux vérifications d’usage visant à assurer la disponibilité de produits sains sur les étals. 

En témoigne une communication de l’agence sur Facebook qui rappelle que «avec pour objectif de protéger la santé des consommateurs, des mesures conservatoires ont été prises face aux non-conformités majeures constatées dans certains établissements (rupture de chaîne du froid, insalubrité des dépôts, altération de la qualité des produits et denrées alimentaires) notamment la mise sous scellé de deux chambres froides pour non-respect des températures et la saisie des produits impropres à la consommation».

Banner

Saluant l’implication des «consom’acteurs» dans la réussite de cette mission, le bras séculier de l’État en matière de sécurité alimentaire, n’a pas manqué de redire aux populations son engagement à «traiter toutes les alertes sanitaires lorsque les faits décriés sont avérés». D’autant que la consommation de produits avariés, peut être à l’origine d’intoxications collectives du fait de certaines bactéries.

Share.

About Author

Comments are closed.