Kinguélé: guerre des gangs à l’arme blanche entre jeunes & anciens braqueurs

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Récemment des jeunes et des anciens braqueurs ont été convoqués chez le chef du quartier Kinguélé, Maxime NZAMBE, dans le 3e arrondissement de la commune de Libreville. Cet appel est occasionné au conflit de génération qui sévit dans ce quartier défavorisé. 

Le conflit aurait débuté lorsque  “Tédos” chef du gang des anciens braqueurs, a demandé aux jeunes de stopper leurs braquages dû à l’insécurité grandissante sur la route de Mitsogo. Une demande qui n’a d’ailleurs pas trouvé l’approbation de la jeune génération. 

Laquelle aurait estimé qu’il en était hors de question, dans la mesure où cette activité est leur “gagne pain”. Fous de rage, ils ont décidé d’en découdre avec leurs aînés, en leur tendant une embuscade. 

Néanmoins, d’autres jeunes souhaitant éviter un bain de sang, ont décidé de jouer les médiateurs. C’est ainsi que le chef du quartier interviendra en les convoquant pour apaiser les tensions. Mais, à la surprise générale, le lieu de convocation va se transformer en un champ de bataille, car les adversaires seront armés de machettes, bouteilles, poignards, etc. L’auxiliaire de commandement a bien heureusement calmé la situation.

Banner

Tel que le mentionne nos confrères de “La Cigale Enchanté” (N°0030), les tensions entre les gangs sont toujours tendues, sans oublier que la population du quartier vit dans l’insécurité de jour comme de nuit. «Il ne se passe un jour, sans qu’un résidant du quartier soit braqué, dépossédé de ses biens», a argué Léandre MOUÉLÉ, un habitant du quartier. Et comme toujours, les Forces de police et de gendarmerie du pays ne réagissent pas.

Share.

About Author

Comments are closed.