Gabon: BLA de nouveau à la barre

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après le renvoi de son procès au tribunal correctionnel, le 29 avril dernier, ce 03 mai 2021, Brice LACCRUCHE ALIHANGA (BLA) devra répondre des accusations de faux et usage de faux qui pèsent contre lui, après qu’il se serait fait établir 2 actes de naissance frauduleux. Ses avocats, Me Anges Kevin NZIGOU et Jean Paul MOUBEMBE, réticents à participer à une «parodie de justice», sollicitent du tribunal le respect des procédures  pour la tenue de ce procès qui selon le prévenu, ne devrait pas donner «l’impression d’un règlement de compte».

En effet, le 29 avril, les avocats de la défense avait demandé un renvoi, en raison d’un «non-respect des procédures» par le tribunal, suivant les critiques de Me Anges Kevin NZIGOU aux médias à la sortie de ladite audience ce jour-là. Les mêmes critiques que BLA, détenu depuis 17 mois déjà a laissé entendre à l’attention de la justice gabonaise. 

«Quel pays voulons nous construire avec une justice aux ordres? Je suis détenu depuis 17 mois, à la prison centrale dans une chambre de 6m², où je n’ai ni accès à mes avocats, encore moins à mes proches. De plus, je ne sais même pas ce qui m’est reproché vu que je n’ai pas accès au dossier. J’ai droit à une justice équitable. Ne donnons pas l’impression d’un règlement de compte», s’est-il indigné. 

Banner

Ce 3 mai, la partie défenderesse devra donc se livrer aux débats contre le ministère public, qui n’était pas favorable au renvoi de cette audience. Lesquels, peut-on espérer se tiendront enfin. 

Share.

About Author

Comments are closed.