Gabon /Vidéos obscènes: Les lycéennes inculpées mais remises en liberté

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Interpellées à la suite de vidéos malveillantes diffusées sur les réseaux sociaux, les lycéennes nudistes des lycée DJOUE DABANY et lycée technique national Omar BONGO (LTNOB) ont été présentées devant le procureur de la République. Après leur audition, ces dernières ont été remises en liberté. 

Banner

Reconnues coupables pour atteinte aux bonnes mœurs, à la suite des images qui les dévoilent les seins nus et revêtant l’uniforme de leur établissement, les élèves du lycée DJOUE DABANY ont été remise en liberté. Au même titre que celles du LTNOB, qui ne souffrent à l’inverse d’aucune inculpation, au regard de ce que leur vidéo n’a pas été diffusée. Elles ont tout de même reçu un avertissement des autorités judiciaires.

Banner

Au sein des établissements, les sanctions administratives non pas encore été prononcées,  les conseils de discipline n’ayant pas encore été tenus. Si d’aucuns ont demandé une sanction de 3 ans d’exclusion sans aucune possibilité de s’inscrire dans les structures d’enseignement au Gabon, au ministère de l’Education nationale, il n’en est encore rien jusqu’à lors. 

Share.

About Author

Comments are closed.