Patrick MOUGUIAMA DAOUDA, demande la sanction urgente dès ce lundi des lycéens auteurs des vidéos obscènes 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Voilà plusieurs jours maintenant que des vidéos qui vont à l’encontre des valeurs morales sont publiées par les lycéens en tenue, des Lycées technique national Omar BONGO, DJOUE DABANY, Paul EMANE EYEGHE et bien d’autres sur les réseaux sociaux. Sensible aux images diffusées par ce groupuscule de lycéens, le ministre de l’Education nationale, Patrick MOUGUIAMA DAOUDA en a appelé à la responsabilité des chefs d’établissements concernés, pour qu’ils appliquent, dès ce 25 janvier 2021, des sanctions sévères à l’endroit des auteurs de ces scènes. 

Banner

Seins nus, pantalons serrés dévoilant l’anatomie dans une danse peu commode, tapes sur les fesses, c’est ce que révèlent lesdites vidéos qui relèvent d’un challenge inter-lycées et qui ont choqué l’opinion publique. Lesquelles portent définitivement atteinte à la pudeur et dévoilent un niveau de dépravation et d’absence de dignité criards  chez les jeunes gabonais. 

À cet effet, précise le communiqué de la tutelle, «le ministère invite les chefs d’établissements dont les élèves sont concernés par ces vidéos à appliquer sans délai les mesures disciplinaires qui s’imposent. Dès ce lundi 25 janvier 2021, des dispositions doivent être prises pour la convocation des conseils de discipline devant statuer sur des sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion temporaire ou définitive».

Banner

Cette fois encore, le ministre en a appelé à la responsabilité de tous, notamment de la communauté éducative, des élèves et des parents d’élèves, quant au respect des bonnes mœurs et du sens de la dignité au sein des collèges et lycées. Pour Marcel LIBAMA, conseiller stratégique du Syndicat des enseignants de l’éducation nationale (Seena), «les proviseurs ont besoin de surveillants en nombre et en qualité pour veiller à la discipline. Les conseils de discipline, c’est une fausse réponse à un vrai problème de société», a-t-il indiqué dans une publication sur Facebook.

Share.

About Author

Comments are closed.