Partage de données WhatsApp-Facebook: Les utilisateurs se dirigent vers “Signal”

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans le but de rendre plus rentable son service de messagerie instantanée “WhatsApp”, Facebook veut contraindre les utilisateurs à partager leurs informations avec le réseau social. Dénonçant une forme d’intrusion abusive et une atteinte aux libertés individuelles, plusieurs utilisateurs de WhatsApp se redirigent progressivement vers un autre service de messagerie instantanée, développé par Apple: “Signal”.

En effet, ces derniers jours “Signal” est devenue l’application la plus téléchargée sur l’App Store et le Play Store. Obligatoire dès le 8 février prochain, les données des utilisateurs de WhatsApp seront disponibles sur le réseau social Facebook. Exceptée en Europe, la nouvelle réglementation va s’appliquer dans le reste du monde.

Face à ce qui est perçu comme une intrusion abusive dans la vie privée, plusieurs utilisateurs à travers le monde se redirigent vers le service de messagerie instantanée précité. «Ces entreprises américaines veulent le contrôle absolu, les États se doivent de réagir», a indiqué un journaliste au micro de nos confrères de RFI. Pour l’instant sur le continent noir, de nombreux dirigeants font silence sur le sujet contrairement à leurs homologues européens qui fustigent l’attitude du géant américain. Avec plus de 2 milliards d’utilisateurs à travers le monde, Facebook, et ses filiales WhatsApp et Instagram continuent d’accroître leur domination sur la toile.

Nous y reviendrons.

Share.

About Author

Comments are closed.