Gabon: Primaires au PDG, gage de renforcement de la démocratie interne

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour la première fois de son histoire, le Parti Démocratique Gabonais (PDG) va organiser des primaires afin de sélectionner ses candidats aux élections sénatoriales des 30 janvier et 6 février 2021 prochains. Un vent de démocratie interne semble ainsi souffler sur le parti de la majorité présidentielle au Parlement.

L’organisation de primaires tend à renforcer les pratiques démocratiques au sein de la formation politique. Mais elle sert aussi à bien d’autres objectifs. Les primaires permettent en effet tout à la fois de renforcer:

  • La démocratie: Le choix des candidats est opéré par les élus de terrain (conseillers municipaux situés dans le «siège» du sénateur) à l’issue d’un vote et non par des instances nationales. Un grand nombre de personnes décident en lieu et place d’une poignée de responsables nationaux.
  • La transparence: Le processus de sélection se fait en pleine lumière avec des règles connues de tous. Cela permet de prévenir les litiges.
  • l’équité: Chaque candidat a des chances égales au départ. La décision revient à un collège d’électeurs.
  • La proximité: Le choix du candidat se fait dans la circonscription concernée et non depuis le siège du parti dans la capitale.

Avec cette évolution, il faut voir que le PDG progresse de plus en plus vers des pratiques courantes dans le système politique des plus grandes démocraties du monde. La procédure existe en effet depuis longtemps aux Etats-Unis, plus récemment en France (depuis la présidentielle de 2017). En Afrique francophone, le Gabon se positionne clairement en pionnier.

Share.

About Author

Comments are closed.