Gabon: Michel MENGA M’ESSONE donne la leçon à Alexandre BARRO CHAMBRIER

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans une interview accordée à nos confrères de “Gabon Media Time” (GMT), le président du Rassemblement héritage et modernité (RHM), Michel MENGA M’ESSONE, s’est exprimé sur la guerre ouverte entre lui et son ancien allié, Alexandre BARRO CHAMBRIER, leader du parti Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM). Pour ce dernier, les textes en vigueur lui donnent raison tandis que son adversaire de l’heure est dans l’illégalité.

Michel MENGA M’ESSONE a insisté sur le fait que tout ce qui entre en violation avec les textes ne peut de facto avoir de base légale. C’est pourquoi il considère illégitime et illégale l’action menée par Alexandre BARRO CHAMBRIER. Pourtant, ce dernier, ancien président du RHM, estime pour sa part que du fait de la création du RPM, le RHM n’aurait plus de personnalité juridique.

Que nenni lui a rétorqué le leader actuel du RHM. «Quand vous avez été élu sous la bannière d’un parti politique, pendant l’exercice de votre mandat, vous été connu à l’Assemblée et fixé à l’intérieur de ce parti politique parce que c’est par là que vous êtes passé pour arriver à l’Assemblée. Cette institution est organisée par groupe parlementaire et vous ne pouvez pas par votre propre gré décider de changer le nom d’un parti politique, les statuts d’un parti et imaginer en même temps que les députés qui ont été élus sous les couleurs du parti de base vous suivront dans ce changement. Et c’est l’aspect que nos amis n’ont pas pris en compte dans ce qu’ils ont fait», a-t-il expliqué.

En substance, pour Michel MENGA M’ESSONE, la polémique autour de l’existence du RHM n’a pas lieu d’être. Au contraire, les textes de loi consolident sa personnalité juridique. Et mieux, les élus de cette formation politique doivent se mettre officiellement aux couleurs dudit parti au risque de se retrouver déchus de leur mandat. Une menace brandie également par Alexandre BARRO CHAMBRIER qui entend bien sévir contre les velléitaires de la désertion.

Dans cette bataille de légitimité qui dure depuis quelque temps entre les cofondateurs du RHM et qui est loin de connaître son épilogue, l’opinion et les militants ne savent plus où donner de la tête. Après les explications du président du RHM, le leader du nouveau RPM va-t-il à nouveau monter au créneau et entretenir ainsi la polémique ? L’on en saura plus dans les jours à venir…

Share.

About Author

Comments are closed.