Se connecter avec nous
Banner

Cinéma

Mouila /Pratiques mystiques: Le retour d’un collecteur de serviettes hygiéniques effraie la population

Publié

sur

Depuis quelques jours, les populations de la commune de Mouila (Ngounié) se retrouvent dans la panique. Pour cause, les agissements suspicieux et occultes d’un ancien détenu nigérian nommé Alias TCHOUKOU (50 ans). Le malfrat avait été incarcéré l’an dernier après avoir récolté les urines de ses locataires. Alors que les habitants de la ville pensaient ce dernier rapatrié dans son pays d’origine, le collecteur d’urines et de serviettes hygiéniques a bel et bien effectué son retour, et ce au grand dam des molvillois, mais surtout des molvilloises.

En effet, Alias TCHOUKOU a été appréhendé nuitamment en possession d’une serviette hygiénique dans la douche d’une habitation au quartier Tsouka. Dans sa livraison du 30 décembre 2020, le quotidien « l’Union » a indiqué que le cinquantenaire avait été appréhendé dans la ville précitée en 2019. Il a été incarcéré après avoir été surpris en possession d’une serviette hygiénique vers 4 heures du matin. Au préalable, le « féticheur » nigérian avait récolté les urines de ses locataires au marché central de Mouila.

Son modus operandi, s’infiltrer discrètement dans les domiciles afin de subtiliser des sous-vêtements et serviettes hygiéniques utilisées au préalable par des femmes. Ce dernier s’en servirait par la suite pour effectuer des pratiques occultes. Après avoir été condamné à 1 an de prison en 2019, ce dernier se devait d’être rapatrié dans son pays d’origine, nous a indiqué le parquet de Mouila. L’étonnement des populations molvilloise se retrouve justifiée au regard de la réapparition soudaine du « féticheur naïja » dans la ville il y a quelques jours. «Il est incompréhensible qu’il soit de retour alors qu’il aurait dû être expulsé du territoire national», s’est indigné un habitant, visiblement frustré.


Banner

Fait troublant, selon les autorités locales, le retour du “collecteur” à Mouila aurait été décidé depuis Libreville. Pour l’heure, ce sont les habitantes du chef-lieu de la Ngounié qui sont confrontées à une situation de panique, et espèrent une vive réaction des plus hautes autorités pour mettre cet individu dangereux hors d’état de nuire.

Continuer La Lecture

Cinéma

Gabon: “Samedi” le film d’Urban FM qui retrace la réalité du quotidien des jeunes

Publié

sur

Ce 22 avril 2022, la radio Urban FM en partenariat avec la société de production audiovisuelle Tromatix ont présenté en avant-première, leur film “Samedi”. Celui-ci retrace les réalités du quotidien des jeunes gabonais qui oscillent entre oisiveté et trafic en tout genre. Une production que le grand public aura le loisir de découvrir au Centre culturel français le 6 mai prochain. 

Le scénario de Yvon Serge NDENGA met en scène pendant 1h16, à travers des scènes comiques aborde des thèmes dénonciateurs qui minent le quotidiens de la jeunesse gabonaise. Et pour les reproduire, l’animateur radio Paul Auguste APORO opéré en voix off tandis que le web humoriste David IKAPI crée le contenu divertissant. 

«C’est un remake d’un film américain “Friday” (…) Il parle d’un jeune garçon qui est au chômage et il a un ami qui est dealer, et qui l’entraîne dans un problème qu’il a avec son chef à qui il doit de l’argent. De là il l’embarque dans une spirale pour l’aider à sortir de là [le trafic]», indique le scénariste, faisant un bref résumé du film “Samedi”.


Banner

Voilà un défi relevé! En effet, garant de la promotion de la culture urbaine gabonaise, Tromatix, est en charge de la production audiovisuelle de la radio Urban FM, a accompli le challenge de réaliser un film. Cela, afin d’élargir son action  dans le secteur de la communication et du divertissement. 

Continuer La Lecture

Cinéma

Governor Awards: le Benga, Samuel Lee JACKSON récompensé pour l’ensemble de sa carrière

Publié

sur

Le vendredi 25 mars 2022, à Los Angeles, aux Etats – Unis d’Amérique, l’acteur Afro – Américain, naturalisé Gabonais, Samuel Lee Jackson, a reçu un oscar d’honneur, ultime récompense pour l’ensemble de sa carrière. Ce fut à l’occasion des Governor Awards, cérémonie regroupant toutes les récompenses honorifiques de l’Académie américaine.

Tout le gotha d’Hollywood était sur le pont le week – end dernier, pour assister aux Governor Awards. Parmi les légendes récompensées vendredi dernier, en soirée, Samuel Lee Jackson, l’acteur Afro – Américain de 73 ans, détenteur d’un passeport gabonais, a reçu un oscar d’honneur récompensant l’ensemble de sa carrière. Celui qui s’est particulièrement illustré dans des productions cinématographiques telles que Jackie Brown, Django Unchained et les films Marvel, n’avait obtenu qu’une seule nomination pour Pulp Fiction. Ensemble, tous les films dans lesquels JACKSON a joué ont rapporté plusieurs milliards de dollars US, ce qui montre bien que l’acteur, tout au long de sa carrière, a fait bien plus que démontrer sa valeur.

Notre compatriote a reçu sa récompense, une statuette en or, des mains de Denzel WASHINGTON, un autre acteur Afro – Américain super côté à Hollywood et qui, par ailleurs, est l’un de ses amis de longue date. Selon les propos recueillis par nos confrères du journal le Figaro, l’acteur principal du film American Gangster n’a pas tari d’éloges pour Samuel LEE JACKSON. « 152 titres de films, 27 milliards de dollars, plus que tout autre acteur dans l’histoire », a – t – il déclaré. Très touché par cette distinction, Samuel LEE JACKSON, tout en remerciant ceux qui, de près ou loin, ont contribué à sa réussite, a évoqué sa carrière. « Ce fut un réel plaisir de laisser un souvenir indélébile au public en tant que « membre du gang numéro deux », « braqueur » et « noir inoubliable », pour n’en citer que quelques – uns », a – t – il plaisanté.


Banner

Les « Governor Awards » ont également honoré la star norvégienne Liv ULLMANN, pour son rôle dans Persona, sorti en 1967 ; Elaine MAY, actrice, réalisatrice et scénariste américaine, pour le scénario du Ciel peut attendre ; et Danny GLOVER, autre acteur Afro – américain, remarqué par son rôle aux cotés de Mel GIBSON dans la saga l’Arme fatale et son militantisme politique. Les oscars d’honneur sont remis chaque année sont remis pour récompenser l’œuvre d’une vie. La cérémonie avait été annulée, l’an dernier, en raison de la pandémie, et a été retardée, cette année, par une autre vague de Covid – 19 !!!!

Continuer La Lecture

Cinéma

DC Comics /Superman: le fils de Clark KENT fera son coming out & assumera sa bisexualité

Publié

sur

Dans la prochaine sortie des DC comics, filiale de Warner Bros, le nouveau Superman, le fils du kryptonien Clark KENT “Kal- EL” et de Lois LANE, Jonathan KENT fera son coming-out! Ce nouvel héros «a trouvé son identité», titre le communiqué de presse du célèbre éditeur ce 11 octobre 2021. C’est un bon en avant pour l’industrie des comics qui s’évertue depuis des années de mieux représenter les personnes issues de la communauté LGBTQ+.

Prévu être dans les bacs le 9 novembre prochain, le dernier numéro de la nouvelle série «Superman, fils de Kal-El», le fils du premier superman Clark KENT et de la célèbre journaliste du «Daily Planet» dans la ville de Metropolis, fera son coming out bisexuel. En effet, tout comme son père avant lui, celui-ci tombera amoureux non pas d’une journaliste mais d’un journaliste, qui n’est tout autre que son ami Jay NAKAMURA, jeune reporter talentueux qui vient soutenir le nouvel homme d’acier en plein «burn out».

Une réussite aux couleurs LGBTQ+ pour l’équipe de l’industrie des comics, qui n’ont pas manqué de le souligner. «Le symbole de Superman a toujours été l’espoir, la vérité et la justice. Aujourd’hui, ce symbole est quelque chose de plus (et) davantage de gens peuvent se reconnaître dans le super-héros le plus puissant de la bande dessinée», a indiqué Tom TAYLOR, auteur de “Superman, Fils de Kal-El”. Pour Ben SAUNDERS, un professeur et spécialiste de l’étude des BD et dessins animés, l’époque est «moins corsetée» et c’est «une très bonne chose».


Banner

En rappel, dans cette nouvelle bande, Jon KENT est très impliqué contre les injustices sociales, le dérèglement climatique ou la crise des réfugiés. Aussi, ce n’est pas la première fois que la BD américaine est en phase avec la diversité de la société: la série Aquaman avait mis en avant cet été un super-héros noir et gay, tandis dans la dernière édition de la BD Batman, Robin s’affichait lui aussi comme bisexuel, précise “www.franceinter.fr”.

Continuer La Lecture

S’inscrire à notre liste de diffusion WhatsApp

Banner
Banner

Abonnez-vous à notre newsletter

Oh salut 👋
Nous sommes ravi de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités dans votre boîte de mail.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.


Copyright © 2019 - 2022 Vox Populi. Tout droits réservés.